Le Hells Angel Claude Gauthier découvre la caméra installée par les policiers du soutien technique dans sa maison, à Nicolet.
Le Hells Angel Claude Gauthier découvre la caméra installée par les policiers du soutien technique dans sa maison, à Nicolet.

Procès de Claude Gauthier: comment entrer chez un Hells Angel en catimini

Daniel Renaud
La Presse
C’est à un véritable cours 101 d’entrées clandestines de la police chez des suspects que le juge et les autres personnes présentes dans la salle du procès du Hells Angel Claude Gauthier ont eu droit mardi, au palais de justice de Montréal.

Gauthier, 52 ans, est accusé de gangstérisme, de complot et de trafic de stupéfiants à la suite de son arrestation au printemps 2019 dans le démantèlement d’un réseau de trafiquants qui étaient actifs dans la région de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Au cours de l’enquête baptisée Orque, les limiers de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) sont entrés subrepticement chez Gauthier à Nicolet à quatre reprises, ainsi que chez certains de ses coaccusés.

Lors de leur première visite chez Gauthier, dans la nuit du 30 septembre 2018, ils sont restés durant 3 h 10 min et ont trouvé 2400 $ en billets de 20 $ dans le vaisselier de la salle à manger.

Lire la suite sur le texte de La Presse