Gaétan Beauchesne a annoncé qu'il voulait plaider coupable aux accusations de pornographie juvénile portées contre lui.

Pornographie juvénile: Gaétan Beauchesne veut régler ses comptes

Gaétan Beauchesne, un individu de 48 ans de Trois-Rivières, a annoncé mardi lors de son retour devant le tribunal qu'il voulait plaider coupable aux accusations de pornographie juvénile portées contre lui.
En ce sens, l'avocat de la défense, Me David Grégoire, et le procureur de la Couronne, Me Jean-Marc Poirier, ont annoncé au juge Jacques Trudel que leur projet de règlement prévoyait le regroupement des quelque 13 chefs d'accusation, et ce, dans le but d'éviter le paiement de certaines suramendes.
Toutefois, le prévenu serait toujours soumis aux peines minimales de prison qui varient entre six mois et un an, tout dépendant de la période des délits. Or, le juge a préféré faire certaines vérifications en lien justement avec les minimums prévus par la loi pour empêcher un préjudice possible puisqu'une partie des infractions aurait été commise dans une période où il n'y a pas de peine minimale de prison. La cause a été reportée au 29 septembre. 
Rappelons que Gaétan Beauchesne avait été arrêté en mars 2016 par l'Équipe d'enquêtes sur l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le Service de la sécurité publique de Trois-Rivières. Il avait par la suite été accusé de possession, distribution, production et d'avoir accédé à de la pornographie juvénile sur une période s'étirant entre 2003 et 2016. Quelques centaines de fichiers avaient été retrouvés dans son ordinateur.