Pornographie juvénile: six mois de prison pour Daniel Cantin

Daniel Cantin devra purger la peine minimale prévue par le Code criminel, soit six mois de prison, pour avoir eu en sa possession du matériel de pornographie juvénile et de l'avoir rendu accessible.
Il devra également se soumettre à une probation d'une durée de deux ans dont neuf mois avec suivi. Il sera également inscrit au Registre des délinquants sexuels à vie.
Rappelons que ce résident du secteur du secteur Shawinigan-Sud avait été arrêté en juin 2013 pour des événements qui étaient survenus entre décembre 2011 et juin 2013.
Une agence américaine avait repéré les activités suspectes de l'homme de 57 ans sur Internet. L'agence avait alors transmis le dossier à la Sûreté du Québec qui avait ensuite entrepris une enquête sur lui.
Selon l'enquête policière, quelques milliers de fichiers de pornographie auraient été retrouvés en sa possession. En janvier, il avait plaidé coupable aux accusations portées contre lui. La sentence qui été prononcée hier tient compte du fait que Daniel Cantin n'a aucun antécédent judiciaire.
nancy.massicotte@lenouvelliste.qc.ca