Pornographie juvénile: Mathieu Sébastien Roy plaide coupable

Mathieu Sébastien Roy, 38 ans, de Trois-Rivières, a plaidé coupable, mercredi, à des accusations portées contre lui en lien avec de la pornographie juvénile.
Il a admis avoir accédé à de la pornographie juvénile et en avoir eu en sa possession. Il y a cependant eu un arrêt des procédures sur le troisième chef qui était d'avoir rendu accessible de la pornographie juvénile.
Son avocate, Me Pénélope Lemay Provencher, a demandé la confection d'un rapport présentenciel et d'un rapport sexologique. Son client n'a en effet aucun antécédent judiciaires et la peine minimale qui s'applique pour les crimes qu'il a commis est de six mois de prison. Sa sentence a donc été reportée au 18 juin.
Les faits qui lui sont reprochés seraient survenus entre le 23 juillet et le 31 octobre 2013. Lors de son arrestation effectuée par la division d'enquête régionale Mauricie-Centre-du-Québec en collaboration avec l'équipe d'enquête sur l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet (ESEI) de la Sûreté du Québec, du matériel informatique avait été saisi à son domicile.
Les policiers ont notamment retrouvé des vidéos et plusieurs milliers d'images.