La Ville de Trois-Rivières poursuit trente de ses pompiers et le syndicat qui les représente, car elle affirme qu'ils n'auraient pas répondu à l'appel lors de trois incendies.

Pompiers de Trois-Rivières: procès fixé au 21 décembre

Les pompiers de Trois-Rivières, qui doivent répondre à des accusations d'outrage au tribunal, subiront leur procès devant la Cour supérieure les 21, 22 et 23 décembre.
Les dates ont été confirmées mercredi matin par l'avocat du Syndicat des pompiers, Me Jean Denis.
Rappelons qu'ils sont à ce jour une trentaine de pompiers à qui la Ville de Trois-Rivières reproche de ne pas avoir répondu à l'appel lors de trois incendies survenus en mars dernier.
Elle prétend qu'il s'agissait d'un mouvement concerté qui contreviendrait à une entente survenue entre leur syndicat et la Ville au sujet des moyens de pression devant la Commission des relations de travail.
C'est pourquoi une plainte a été portée contre eux pour outrage au tribunal.
Il n'est pas exclu par contre que des accusations soient retirées contre quelques pompiers. Au moment de ces incendies, certains pompiers étaient notamment en vacances et à l'extérieur de la région.
Le débat risque de porter également sur le fait que la Ville de Trois-Rivières obligerait ses pompiers à être disponibles 24 heures sur 24 et aptes à répondre aux appels même s'ils ne sont pas rémunérés.