Policier de Trois-Rivières arrêté: la Direction réagit

TROIS-RIVIÈRES — La Direction de la police de Trois-Rivières a réagi par voie de communiqué, mardi, à la suite de l’arrestation de l’un de ses policiers, David Ross, pour voies de fait et harcèlement criminel contre deux femmes et utilisation frauduleuse d’un ordinateur.

Elle soutient avoir pris acte de la comparution du prévenu, lundi, au palais de justice de Trois-Rivières. Rappelons que David Ross est soupçonné de s’être livré à des voies de fait sur deux femmes et à du harcèlement en 2005-2006 puis en 2016 et 2017.

Il aurait également utilisé un ordinateur de façon frauduleuse pour obtenir des renseignements.

La Direction de la police rappelle que l’enquête à l’origine de ces accusations a débuté en septembre 2018. Dès lors, considérant la nature des gestes qui pouvaient lui être reprochés, le policier concerné a été assigné à des tâches administratives jusqu’à la conclusion de l’enquête.

Une demande d’assistance a ensuite été adressée à la Sûreté du Québec au mois d’octobre 2018 et la responsabilité de l’enquête leur a été transférée.

C’est le 5 septembre 2019 que les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont procédé à l’arrestation de David Ross. Ce dernier a immédiatement été relevé de ses fonctions et le conseil municipal de Trois-Rivières l’a suspendu, avec solde, le 20 septembre 2019.

Le processus judiciaire étant en cours, la Direction de la police souligne qu’elle n’émettra aucun autre commentaire jusqu’à ce que la décision du tribunal soit rendue.