Pépin en thérapie

Trois-Rivières — Jimmy Pépin, un individu de Wôlinak soupçonné d’être impliqué dans des activités reliées aux stupéfiants, prendra le chemin d’un centre de désintoxication jeudi.

Pépin a été arrêté il y a quelques jours par les forces de l’ordre. Cet individu de 32 ans fait face à 13 accusations. Il est notamment accusé de trafic de cannabis et de possession de cannabis, de méthamphétamine et de cocaïne dans le but d’en faire le trafic.

Des accusations de séquestration et de menace de causer la mort ou des lésions corporelles pèsent contre Pépin. Ce dernier doit répondre à des accusations concernant les armes à feu, notamment la possession d’une arme à feu sans permis, la possession d’une arme à feu dans un dessein dangereux, de manipulation négligente d’une arme à feu et de possession d’une arme prohibée sans autorisation.

Ayant comparu lundi au palais de justice de Trois-Rivières, Pépin était de retour en cour mercredi pour l’étape de l’enquête sur la remise en liberté.

Le tribunal accepte de le remettre en liberté, mais impose plusieurs conditions.

Pépin doit aller dans un centre de désintoxication afin d’entreprendre et de compléter une thérapie. Il lui est interdit de se rendre au domicile de deux personnes ou d’entrer en contact avec elles.

La cour lui interdit de posséder des armes et de consommer de l’alcool et des drogues.

Le dossier de Jimmy Pépin reviendra devant le tribunal le 13 avril pour la suite des procédures.