La Couronne va demander au tribunal de déclarer Keven Paillé délinquant dangereux.

Paillé risque d'être déclaré délinquant dangereux

Keven Paillé devra faire face en mai à une requête judiciaire visant à le faire déclarer délinquant dangereux.
Ce Trifluvien de 35 ans a un lourd passé judiciaire en matière de violence. Son dossier était de retour au palais de justice lundi. Me Jean-Marc Poirier, procureur de la Couronne, a précisé au juge Jacques Trudel qu'il va déposer une requête pour faire déclarer Paillé délinquant dangereux. Le dépôt de cette requête sera effectué le 1er mai.
Ce dernier a plaidé coupable en novembre dernier à des accusations de voies de fait graves contre deux individus. En septembre 2014, il a asséné des coups de couteau à deux individus sans raison aucune. L'attaque a eu lieu dans un immeuble de la rue Hart à Trois-Rivières. Intoxiqué, Paillé avait donné deux coups de couteau à un homme, alors que l'autre victime en a reçu quatre.
Après l'enregistrement du plaidoyer de culpabilité de Paillé, le tribunal avait ordonné l'évaluation de l'individu afin de déterminer son degré de dangerosité. Le rapport a été livré, mais devant le manque de collaboration manifesté par Paillé lors de son retour au tribunal lundi (il a dû être expulsé du box des accusés), le tout a été reporté au 1er mai. Si jamais il est déclaré délinquant dangereux, Paillé s'expose à recevoir une peine d'emprisonnement d'une durée indéterminée.
Cette histoire s'ajoute à un autre dossier de violence survenu il y a près de deux ans. Paillé a plaidé coupable à des accusations de voies de fait et de menaces contre des agents des services correctionnels pour des actes commis en avril 2015 à la prison trifluvienne. Paillé avait entre autres craché à deux reprises sur un agent et il avait proféré des menaces de mort.
Keven Paillé possède un dossier criminel qui ne cesse de s'épaissir. L'individu a plaidé coupable en octobre 2012 à des accusations de voies de fait causant des lésions corporelles et de participation à une émeute.
Ces actes concernent deux événements distincts survenus en septembre 2011 à la prison de Trois-Rivières. Il avait alors battu un codétenu. Quelques jours plus tard, il a pris part à une émeute durant laquelle 14 détenus avaient causé du grabuge. Pour ces deux crimes, il avait écopé d'une sentence totalisant 10 mois d'emprisonnement.
En mai 2011, il a été condamné à 15 mois d'emprisonnement pour avoir commis des voies de fait graves. Il avait été l'auteur d'une agression au couteau dans un appartement de la rue Radisson. La victime avait été atteinte à cinq reprises.