Opération Catalyseur sur les sentiers de motoneige

Parmi les amateurs de motoneige qui profiteront des Journées portes ouvertes de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec samedi et dimanche, se trouveront bon nombre de policiers. En effet, la Sûreté du Québec va mener l'opération Catalyseur cette fin de semaine, ce qui signifie qu'elle va avoir les motoneigistes à l'oeil.
«Des patrouilles seront effectuées par les policiers de façon intensive, de jour comme de nuit. Ces derniers interviendront s'ils constatent qu'une infraction est commise, que ce soit en vertu du Code criminel, du Code de la sécurité routière ou de la Loi sur les véhicules hors route», explique le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec.
Encore cette année, les patrouilleurs motoneigistes seront particulièrement attentifs à la conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool ou les drogues. D'ailleurs, des sanctions sont prévues pour ceux qui conduisent leur motoneige avec un taux d'alcool supérieur à la limite permise. On parle d'une amende minimale de 1000 $ jusqu'à une peine d'emprisonnement.
En 2013, des accidents de motoneige ont causé la mort de 13 personnes sur le territoire de la Sûreté du Québec. On ne déplore aucun décès en Mauricie et au Centre-du-Québec. Toutefois, 35 personnes ont subi des blessures légères ou graves.
Par ailleurs, 329 constats d'infraction ont été signifiés à des motoneigistes en 2013 dans la région. Pas moins de 31 policiers de la Sûreté du Québec ont été formés pour faire de la patrouille en motoneige en Mauricie-Centre-du-Québec.
En tout temps, la Sûreté du Québec demande aux motoneigistes de réduire leur vitesse et de respecter la signalisation, de partir en randonnée le jour plutôt que la nuit, de circuler sur les sentiers balisés, d'éviter les plans d'eau ainsi que de ne pas partir seul en randonnée et d'avertir un proche de l'itinéraire prévu.
L'opération Catalyseur est réalisée en collaboration avec la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.