Opération antidrogue à Trois-Rivières: quatre personnes arrêtées

Trois-Rivières — Les patrouilleurs et les enquêteurs de la Direction de la police de Trois-Rivières  ont effectué une opération antidrogue plus tôt cette semaine qui s’est soldée par l’arrestation de quatre individus.

Elle fait suite à une information acheminée au service de police, lundi en fin de soirée, à l’effet qu’un individu se trouvant dans une résidence du secteur Sainte-Marthe-du-Cap avait besoin de l’assistance des forces de l’ordre.

À l’arrivée des policiers, ceux-ci ont aperçu un taxi qui quittait la résidence visée. Les policiers l’ont intercepté au coin du boulevard Sainte-Madeleine et de la rue du Père-Barabé et ont procédé à l’arrestation des trois passagers qui avaient sur eux des armes à feu et des stupéfiants.

Une vérification de la résidence a aussi permis aux policiers de constater que deux personnes y avaient été emmenées de force et qu’elles avaient été victimes de violence.  

Des enquêteurs de la Direction de la police de Trois-Rivières ont d’ailleurs été appelés afin d’éclaircir les circonstances et le fil des événements.

C’est ainsi qu’une quatrième arrestation a eu lieu, mardi avant-midi, dans un motel du secteur Trois-Rivières-Ouest. Pour ce faire, l’assistance du Groupe d’intervention de la Sûreté du Québec a été demandée, compte tenu de la possibilité que le suspect soit armé. 

Par la suite, les enquêteurs et les patrouilleurs ont réalisé quatre perquisitions à Trois-Rivières. Celles-ci auront permis de saisir une arme à feu prohibée ainsi qu’une bonbonne de poivre de cayenne.

Deux suspects ont comparu, mardi, par voie téléphonique. Il s’agit d’Elric Douville et de Danny Quenneville. Il y a eu objection à leur remise en liberté. Le premier sera ramené en cour le 17 avril et le second, le 21 avril, au stade de leur enquête sur caution. 

Un troisième suspect, Razvan Constantin Poenaru, a comparu mercredi. Son enquête sur caution a été reportée au 17 avril. Ces trois suspects, dont un est âgé de 38 ans et les deux autres de 27 ans, font face à des accusations d’enlèvement et de séquestration, de voies de fait, possession d’arme prohibée, possession et trafic de stupéfiants.  

La quatrième suspecte, une femme âgée de 35 ans, a été libérée avec une promesse de comparaître.