Les amies d'une des victimes étaient complètement atterrées par le triste drame. Une d'elles, Camille Lessard, s'est adressée aux médias présents non loin des lieux du drame.

Onde de choc à Trois-Rivières

La nouvelle du triple meurtre s'est répandue comme une traînée de poudre mardi à Trois-Rivières. Les médias sociaux se sont enflammés apprenant la triste nouvelle aux amis et camarades de classe des victimes.
La plus âgée des soeurs étudiait à la maîtrise en ergothérapie à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) alors que sa cadette terminait ses études secondaires au Collège Marie-de-l'Incarnation (CMI). Lorsque la meilleure amie de la plus vieille des soeurs est arrivée sur la rue Sicard mardi, elle ne pouvait contenir ses larmes.
«Elle était une fille super vivante. Elle et sa soeur s'impliquaient vraiment gros à l'école. Elles avaient de bonnes notes. Une était à la maîtrise alors que l'autre terminait son secondaire. Elles étaient tout le temps entourées d'amis et elles avaient de bonnes valeurs», a confié Michaëlle Goudreault totalement sous le choc.
«C'est toujours les meilleurs qui partent en premier. Les deux étaient de bonnes filles, de bonnes filles de famille. Elles avaient plein de qualités et beaucoup de joie de vivre. C'est ce qui va me manquer le plus», a-t-elle ajouté en contenant difficilement ses émotions.
La grande amie d'une des soeurs était submergée par l'incompréhension. Le meurtre de sa meilleure amie et de sa soeur n'a aucun sens pour elle.
«Ç'a ni queue ni tête que ça arrive chez cette famille», a ajouté la jeune femme.
De nombreux amis et camarades de classe des trois jeunes se sont aussi rendus sur la rue Sicard alors que les policiers menaient l'enquête. Ils avaient eu vent de rumeurs, particulièrement par les réseaux sociaux, et s'inquiétaient pour leurs amis.
Parmi eux, un groupe d'adolescentes du CMI qui craignaient que leur amie, qui habite la maison où les corps ont été retrouvés, fasse partie des victimes. D'autant plus qu'une jeune fille brillait par son absence à l'école hier matin.
«On pense que c'est une de nos amies. Elle n'était pas à l'école ce matin et nous sommes dans la même classe», a affirmé au bord des larmes Camille Lessard, une adolescente de cinquième secondaire du CMI.
«On devait aller à Toronto en auto ensemble pendant la semaine de relâche. Je me rapprochais beaucoup d'elle ces derniers temps», a-t-elle ajouté totalement consternée.
Même si son identité n'avait toujours pas été confirmée par les policiers, la direction du Collège a pris les mesures nécessaires pour venir en aide aux élèves. Les cours ont d'ailleurs été suspendus en après-midi.
«Quand l'information est parvenue par les réseaux sociaux, on a rencontré les élèves de cinquième secondaire pour les mettre au courant de ce qu'on savait. Les enfants sont commotionnés», a souligné Réjean Lemay, directeur de l'école.
Les membres du personnel ont été mis à contribution ainsi que plusieurs intervenants du CLSC pour apporter une aide psychologique. «Cette information (l'identité des victimes) n'a pas été confirmée. Ça ne nous a pas empêchés de mettre en place des services pour venir en aide aux élèves. Avec les réseaux sociaux, la nouvelle se répand très rapidement», a ajouté M. Lemay.
Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, réside dans ce quartier du secteur de Trois-Rivières-Ouest. Lorsqu'il a appris la nouvelle hier matin, il s'est rendu sur place. Le maire était visiblement très ébranlé par les événements.
«C'est incroyable ce qui est arrivé, c'est un drame effroyable pour la famille. On ne pense pas que ça peut arriver chez nous, mais nous ne sommes pas à l'abri. J'habite à 500 pieds d'ici. Ça me touche ce qui est arrivé. Nos pensées sont pour la famille. Nous avons tous des enfants et on se demande ce qui est arrivé», a souligné le maire lors de son passage sur la rue Sicard.
«J'ai des amis qui connaissent bien ces jeunes demoiselles. L'enquête suit son cours et j'ai hâte de voir toute l'histoire. J'espère que les gens qui ont commis ce geste vont être punis.»
Avec la collaboration de Marie-Ève Lafontaine