L'incendie a touché un jeu d'eau en forme de bateau pirate, des glissades d'eau ainsi que la piscine.

«On va rebâtir»

SHAWINIGAN — Un incendie a ravagé le bateau-pirate et les jeux d’eaux du camping Otamac à Lac-à-la-Tortue au cours de la nuit de mercredi à jeudi.

À l’approche d’un long week-end qui sera marqué par la canicule, la destruction de l’attrait principal du camping survient à un bien mauvais moment. Mercredi matin, la piscine, qui n’a pas été touchée par les flammes, était évidement fermée en raison des débris de l’incendie. Comme l’a expliqué Swannie Dumas, propriétaire et gérante, il faudra faire un gros ménage avant de la remettre en fonction. «Pour l’instant, nous ne sommes pas en mesure de dire si la piscine sera prête à temps pour le week-end. Nous attendons toujours des réponses de nos assureurs et des experts en sinistre qui sont sur place. Sinon, soyez assurés que nous allons nous organiser: nous allons ouvrir notre section plage sur le lac», a-t-elle annoncé. 

Rappelons que les flammes ont pris naissance dans le bateau-pirate vers 3 h 45 dans la nuit. «Un autre campeur est venu cogner à ma porte pour me dire que le feu était pris dans le bateau. Peu de temps après, tout le monde était dehors pour regarder l’incendie. Heureusement pour nous, il n’y avait aucune inquiétude à avoir pour nos installations. En 90 minutes, tout était fini. C’est juste plate pour les gens qui aiment se baigner», a raconté Gaston Brière, un campeur saisonnier au camping Otamac depuis une vingtaine d’années. En effet, le feu n’a fait aucun blessé et n’a nécessité aucune évacuation. 

L’un des co-propriétaires, Donaly Dumas, était en train de nettoyer les lieux jeudi matin. «En quelques minutes, le feu était pris partout dans la structure. Nous avons utilisé notre camion-citerne en attendant l’arrivée des pompiers. Jamais je ne me serais attendu à ça. Nous n’avions rien remarqué de spécial ces derniers jours. C’est dommage car nous avions tous travaillé très fort pour l’installation de ce bateau, de la glissade et des jeux d’eau», a-t-il déploré.

Résilient, il ne cache pas que ce sinistre tombe mal dans la saison. «C’est plate mais on va rebâtir. C’est certain! Il n’y a rien d’autre à faire. En plus, les campeurs sont indulgents. Plusieurs sont venus nous voir pour nous offrir leur aide», a-t-il ajouté. 

À la réception, Swannie Dumas devait répondre aux nombreux appels téléphoniques logés par des clients. «Les gens veulent tous savoir si les jeux d’eau et la piscine seront ouverts. Certains veulent évidemment annuler leur réservation et être remboursés. Pour l’instant, nous ne pouvons rien confirmer à part le fait que le camping, lui, demeure ouvert», a-t-elle avoué. 

Elle a d’ailleurs tenu à souligner le travail des pompiers. «Chapeau! Ils ont fait un travail sur la coche. Malgré le détour causé par les travaux routiers, ils étaient ici en 20 minutes», a-t-elle ajouté. 

Le camping Otamac compte près de 500 emplacements dont 260 sont occupés présentement par les saisonniers. Avec le début des vacances et le congé férié, Mme Dumas s’attendait à afficher complet au cours des prochains jours et recevoir plusieurs campeurs occasionnels. «Oui on s’attend à des effets négatifs mais on va essayer de s’organiser pour tout régler le plus rapidement possible. Nous sommes dans un bon état d’esprit malgré tout», a-t-elle indiqué. 

La cause de l’incendie est considérée comme accidentelle. Une défectuosité mécanique ou électrique pourrait bien être à l’origine des flammes. Notons qu’une quinzaine de pompiers de la Ville de Shawinigan ont participé au combat contre l’élément destructeur.