Notre-Dame-du-Mont-Carmel: le garage municipal s’effondre

Notre-Dame-du-Mont-Carmel — Le garage municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel s’est effondré jeudi en début d’après-midi. Une importante section du toit s’est écroulée, mais heureusement, aucun travailleur ne se trouvait à cet endroit.

Peu après l’heure du dîner, un fort bruit a été entendu. La toiture d’une partie du garage municipal venait de s’effondrer. «La chose la plus importante, c’est que personne ne se trouvait à cet endroit lorsque le toit s’est effondré», affirme Luc Dostaler, le maire de la municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. 

«Il aurait pu avoir des travailleurs à cet endroit. Il y a des travailleurs qui se rendent dans ces sections tous les jours.» 

Le toit du garage municipal était bien sûr recouvert de neige, surtout que la région en a reçu plus de trente centimètres mercredi. La situation n’était toutefois pas alarmante, souligne le maire de la municipalité. 

«Il ne semble pourtant pas avoir tant de neige que ça sur le toit. Certaines sections du toit sont totalement découvertes, alors qu’on a deux ou trois pieds de neige ailleurs», précise Luc Dostaler. «Il n’y a pas une quantité excessive de neige. [...] C’est quand même un bâtiment commercial qui est fait pour avoir de la neige sur le toit. Je m’explique assez mal ce qui a pu se passer.»

L’accès au garage municipal est interdit et un périmètre de sécurité a été établi. Des spécialistes doivent constater les dégâts vendredi et analyser les impacts de l’effondrement sur le reste de la structure. 

«Il va y avoir des expertises vendredi à la première heure avec notamment un ingénieur en structure», note le maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. «On veut savoir ce qu’on peut faire avec le reste du garage. Parce que pour l’instant, tout le garage municipal est condamné.»

Tant et aussi longtemps que la Municipalité n’a pas l’assurance que le reste du garage municipal peut être utilisé, personne
n’aura accès au bâtiment, assure le maire. 

Il était difficile jeudi d’évaluer l’ampleur des dégâts. La toiture s’est effondrée sur deux camions de déneigement ainsi que divers équipements utilisés par la voirie. Cela pourrait avoir des impacts sur les opérations de déneigement. «Nous demandons à nos citoyens de comprendre la situation. [...] Nous tentons de trouver des solutions, notamment pour la prochaine bordée de neige prévue vendredi, pour minimiser les impacts sur les citoyens», soutient Luc Dostaler. «Les véhicules ne semblent pas trop abîmés, mais il y aura potentiellement des réparations à faire.»   

L’âge du bâtiment pourrait être problématique et être en partie responsable de l’effondrement du toit, estime le maire. «C’est un bâtiment âgé de plusieurs dizaines d’années. Il y a eu des réparations de faites sur le bâtiment il y a deux ans, mais nous n’avions pas modifié la structure», se souvient le maire. «On avait donné une cure de jeunesse au garage à ce moment.»