Noémie Morin est accusée du meurtre au premier degré par la complicité de Steve Lamy.

Noémie Morin accusée du meurtre au premier degré par complicité de Steve Lamy

Trois-Rivières — Noémie Morin, une jeune femme de 24 ans de Bécancour, a été formellement accusée, jeudi matin, du meurtre au premier degré par le biais de la complicité de Steve Lamy, cet entrepreneur de 50 ans retrouvé dans une voiture calcinée sur le chemin Bradley, dans le secteur Sainte-Marthe en octobre dernier.

On lui reproche également d’avoir séquestré et extorqué la victime, toujours par le biais de la complicité. Elle doit aussi répondre à des accusations de vol qualifié en utilisant une arme à autorisation restreinte et de complicité après le fait dans le meurtre de Lamy. Compte tenu de la gravité des accusations portées contre elle, principalement pour le meurtre au premier degré et la complicité après le fait, sa détention pour la durée des procédures est automatique. Si elle veut pouvoir recouvrer sa liberté, elle devra en faire la demande devant la Cour supérieure. Elle sera ramenée devant le tribunal le 6 mars.

Mauricio Peralta Severino et Noémie Morin ont été amenés ce matin au palais de justice de Trois-Rivières.

La jeune femme, qui n’a aucun antécédent judiciaire, a été arrêtée en même temps qu’un autre homme de 29 ans, Mauricio Peralta Severino de Laval. Ce dernier a été accusé de complicité après le fait dans le meurtre de Jean-Christophe Gilbert, l’autre homme de 24 ans retrouvé dans cette même voiture, et d’outrage à son cadavre. Il demeurera lui aussi détenu. Sa cause a été reportée au 7 mars. 

Le Nouvelliste révélait ce matin qu’une jeune femme, présumée complice, avait été arrêtée en lien avec des crimes reprochés à René Kègle et Francis Martel en octobre dernier, ces deux hommes accusés du meurtre d’Ophélie Martin-Cyr à Yamachiche. Nos sources nous indiquaient également que la jeune femme avait déjà été une proche de l’un des deux accusés dans cette histoire.

Force est de constater que l’enquête menée dans ce dossier aura donc donné lieu à un dénouement majeur, avec l’arrestation de ces deux personnes. Elle nous aura aussi permis d’apprendre que les meurtres de Steve Lamy et de Jean-Christophe Gilbert ont eu lieu le 8 octobre, soit deux jours avant le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr. Pour l’instant, aucune nouvelle accusation n’a été portée contre René Kègle et Francis Martel, en lien avec les meurtres de Lamy et Gilbert. Cependant, l’enquête n’est toujours pas terminée. Ils sont par contre accusés du meurtre de la jeune fille à Yamachiche. Kègle est aussi soupçonné d’avoir tenté de tuer une autre jeune fille par la même occasion.