La région a connu une diminution de 39,6 % du nombre de victimes de la route en 2013, par rapport à 2012.

Moins de victimes sur les routes

La Mauricie et le Centre-du-Québec ont connu une diminution de 39,6 % du nombre de victimes de la route en 2013, par rapport à l'année précédente. Il s'agit de la plus importante diminution notée au Québec.
La Sûreté du Québec (SQ) rapportait mardi dans son bilan provisoire des collisions mortelles et des décès sur les routes en 2013 que 32 personnes avaient perdu la vie dans la région, alors qu'en 2012, 53 personnes étaient mortes après avoir été impliquées dans des accidents.
«C'est près de 40 % de diminution des décès par rapport à l'année précédente. Nous voyons du bon oeil ce bilan», rapportait hier le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la SQ.
Le nombre de collisions mortelles a également diminué en 2013 en Mauricie et au Centre-du-Québec, si l'on compare avec l'année précédente. Si en 2012 la SQ notait 44 collisions mortelles, le corps policier en dénombre 31 pour l'année dernière, soit une diminution de 29,5 %.
Au Québec, le nombre de victimes de la route a diminué de 13,7 %, ce qui représente 43 décès de moins en 2013 qu'en 2012. Le nombre de décès de la route sur le territoire de la SQ est passé de 315 à 272. Le nombre de collisions mortelles a aussi diminué. Celui-ci était de 279 en 2012 puis de 253 l'année suivante.
«Il s'agit d'un constat très encourageant pour l'organisation et ses membres qui, année après année, mobilisent leurs efforts pour augmenter la sécurité sur le réseau routier», affirme la Sûreté du Québec.
La SQ explique ce bilan par une combinaison de facteurs. Hugo Fournier souligne que les policiers étaient plus présents sur les routes, particulièrement lors des périodes de vacances, des week-end et des longs congés.
De plus, l'interdiction du téléphone cellulaire au volant, les conséquences plus graves pour les automobilistes qui conduisent à grande vitesse, l'obligation de se munir de pneus d'hiver ainsi que le port plus fréquent des ceintures de sécurité par les automobilistes sont des facteurs qui auraient permis d'améliorer le bilan routier. Même si ces mesures n'ont pas été adoptées lors de la dernière année, elles auraient encore un impact aujourd'hui, estime les policiers.
La dernière période des Fêtes a toutefois été plus meurtrière sur les routes de la Mauricie et du Centre-du-Québec, par rapport à la même période de l'an dernier. Trois personnes ont perdu la vie sur les routes de la région en 2013, soit deux de plus qu'en 2012.
Au Québec, le nombre de victimes a toutefois diminué, passant de 15 en 2012 à 12 l'année suivante.