Les faits qui sont reprochés à l'individu se sont produits à l'angle des rues Saint-Maurice et Sainte-Madeleine dans le secteur du Cap-de-la-Madeleine.

Mineurs sollicités: un individu arrêté

Trois-Rivières — Les citoyens du secteur Cap-de-la-Madeleine peuvent pousser un soupir de soulagement. L’individu qui avait défrayé les manchettes jeudi dernier pour avoir incité des personnes mineures à des contacts sexuels, a été mis en arrestation en fin d’après-midi vendredi.

On se souviendra que l’homme âgé dans la cinquantaine se promenait à vélo lorsqu’il a abordé un couple de jeunes adolescents qui déambulaient au coin des rues Saint-Maurice et Sainte-Madeleine dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. Il leur a remis un bout de papier sur lequel il leur offrait de l’argent, une somme de 50 $, pour qu’ils fassent l’amour devant lui. Les jeunes adolescents n’étaient âgés que de treize ans.

La jeune victime dans cette histoire avait rapporté au Nouvelliste que l’homme avait pris la fuite à vélo après avoir constaté que les deux jeunes n’acquiesçaient pas à sa demande, et qu’ils en étaient même très offusqués. Ils ont par la suite contacté les policiers qui ont fait du ratissage, mais l’individu n’a pas été localisé à ce moment.

La Sécurité publique indique que c’est à la suite de pressions de son entourage que l’individu a lui-même contacté les policiers qui ont procédé à son arrestation à son domicile. Il a confirmé les faits quand il a rencontré les enquêteurs. 

Joint au téléphone, le père de la jeune victime dans cette histoire s’est dit très soulagé de ce dénouement. Il avait diffusé l’image du message écrit sur les réseaux sociaux, avant que l’histoire ne soit ensuite reprise par les médias. 

«Je ne pensais pas que ça prendrait une telle ampleur, mais en bout de ligne je suis bien content. La personne a été arrêtée et ça me soulage beaucoup de savoir ça», indique celui qui entend s’intéresser de près aux procédures judiciaires qui découleront de cette arrestation.

Le suspect a été libéré avec une promesse de comparaître assortie de conditions dont l’interdiction de contacter les victimes et de consommer de l’alcool. 

Il n’a aucun antécédent en la matière et devra se présenter au palais de justice à une date ultérieure. Tant qu’il n’aura pas comparu, son identité ne pourra être rendue publique.