Michel Bordeleau plaide coupable

LA TUQUE — Un autre individu a reconnu sa culpabilité, mardi, au palais de justice de La Tuque, pour des vols survenus entre le 6 et le 14 octobre dans la région. Michel Bordeleau reviendra devant le Tribunal à l’automne pour la suite des procédures. Le juge a ordonné la confection d’un rapport pré-sentenciel.

Les vols étaient l’œuvre d’un groupe d’individus de Shawinigan. Les événements auraient commencé par un vol de deux véhicules à l’ancienne usine Belgo de Shawinigan. Quelques jours plus tard, les suspects auraient utilisé un des deux véhicules pour se rendre à La Tuque. Ce véhicule aurait été abandonné en raison d’une crevaison sur la route 155.

Ils en auraient alors volé un autre près de cet endroit. Les suspects auraient également mis la main sur le portefeuille du propriétaire à l’intérieur et un individu en aurait profité pour s’amuser sur un site de jeux en ligne en utilisant une des cartes de crédit. Un autre camion a été volé à La Tuque un peu plus tard avec un VTT à l’intérieur de sa boîte. Le camion est retracé, mais pas le VTT. La même journée, une tentative de vol survient sur une route forestière de la Haute-Mauricie.

Le lendemain, un camion a été volé dans le stationnement de l’usine à La Tuque avec les clefs qui étaient à l’intérieur de l’habitacle.

Les suspects se seraient alors rendus au barrage La Trenche à La Tuque afin d’y commettre un vol qui, selon nos informations, totaliserait environ 113 000 $. Ce montant inclurait les vols d’une remorque et de câbles appartenant à Hydro-Québec ainsi que les dommages à une barrière.

En février, Patrick Moreau a été condamné à 30 mois d’emprisonnement en lien avec cette série de vols.