René Kègle et Francis Martel

Meurtre prémédité d’Ophélie Martin-Cyr: de la preuve à divulguer

Trois-Rivières — La Couronne continue d’envoyer aux avocats de René Kègle et de Francis Martel des éléments de preuve concernant leurs accusations de meurtre prémédité d’Ophélie Martin-Cyr.

Le dossier des deux accusés était de retour au palais de justice de Trois-Rivières, jeudi. Me Benoit Larouche, le procureur de la Couronne, a annoncé au juge Jacques Trudel qu’il avait encore de la divulgation de preuve à faire. Voilà pourquoi les parties ont convenu de se revoir le 12 avril.

Une demande d’enquête préliminaire sera effectuée dans ce dossier. Il est possible que la date de cette étape soit fixée le 12 avril.

René Kègle, 38 ans, et Francis Martel, 32 ans, sont accusés d’avoir tué cette jeune femme de 19 ans. Son corps inanimé a été retrouvé le 10 octobre 2018 dans un champ de Yamachiche.

Kègle est aussi accusé de tentative de meurtre contre une autre femme jeune. Celle-ci accompagnait Ophélie Martin-Cyr et avait réussi à sauter d’un véhicule en marche pour prendre la fuite. Martel fait face à une accusation de complicité après le fait.

Les deux accusés n’étaient pas présents, jeudi, au palais de justice.

D’autre part, si Kègle est soupçonné d’avoir été impliqué dans le meurtre de Steve Lamy et de Jean-Christophe Gilbert, aucune nouvelle accusation n’a été déposée.

Les corps de MM. Lamy et Gilbert avaient été retrouvés calcinés dans un véhicule incendié le 10 octobre, le même jour où la police avait trouvé le corps d’Ophélie Martin-Cyr. Le véhicule était situé dans le secteur Sainte-Marthe-du-Cap à Trois-Rivières.