Eustachio Gallese, 51 ans, reconnaîtra qu’il y a un peu plus d’un mois, le 22 janvier, il a tué à coups de couteau la jeune femme, qui travaillait comme escorte, à l’hôtel Sépia de Sainte-Foy. Il s’est présenté à la centrale de police du parc Victoria un peu avant minuit pour confesser son crime.

Meurtre prémédité de Marylène Lévesque: Gallese plaidera coupable

Le récidiviste Eustachio Gallese devrait plaider coupable jeudi matin au meurtre de Marylène Levesque, 22 ans.

La mise au rôle de la Cour supérieure précise que l’accusé entend disposer de son dossier, soit enregistrer un plaidoyer de culpabilité.

L’homme de 51 ans reconnaîtra qu’il y a un peu plus d’un mois, le 22 janvier, il a tué à coups de couteau la jeune femme, qui travaillait comme escorte, à l’hôtel Sépia de Sainte-Foy. Il s’est présenté à la centrale de police du parc Victoria un peu avant minuit pour confesser son crime.

Si le plaidoyer est accepté, il sera aussitôt condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. 

Gallese était déjà sous le coup d’une peine de prison à vie, sans possibilité de libération avant 15 ans, pour le meurtre sordide de sa conjointe en 2004. Il était en semi-liberté depuis 2019 et habitait une maison de transition. Gallese s’était retrouvé un emploi dans la restauration.

Préméditation

Lundi, la Couronne avait retiré l’accusation pour le meurtre au second degré de Marylène Lévesque en la remplaçant aussitôt par une accusation de meurtre prémédité. L’enquête de la police de Québec a permis d’amasser des éléments soutenant l’élément de préméditation.

Les enquêteurs avaient obtenu des informations du public pour refaire le parcours de Gallese durant les heures précédant l’assassinat de la jeune femme originaire du Saguenay.

Les policiers voulaient mettre la main sur les téléphones cellulaires de Gallese et de sa victime. Ils ont également fait une perquisition au salon de massage érotique Gentlemen Paradise où Marylène Levesque travaillait.

Les proches de Marylène Levesque assisteront à l’audience et auront la possibilité de se faire entendre par le juge Louis Dionne de la Cour supérieure.

Indignation générale

Le meurtre de Marylène Levesque a soulevé l’indignation générale; les médias ont révélé que Gallese, dans ses conditions de libération conditionnelle, avait le droit de fréquenter des travailleuses du sexe pour assouvir ses besoins sexuels. Cette permission aurait été révoquée en septembre 2019.

Une enquête a été commandée par les Services correctionnels du Canada pour éclaircir les circonstances de la semi-liberté de Gallese et analyser les décisions prises par les autorités.