Michel Boulianne

Meurtre d'un chauffeur de taxi en 1985 à Trois-Rivières: l'enquête relancée

La division des disparitions et des dossiers non résolus de la Sûreté du Québec espère faire progresser l’enquête sur le meurtre du chauffeur de taxi Michel Boulianne commis en 1985 à Trois-Rivières. Dans l’espoir de recueillir de nouvelles informations, un poste de commandement sera établi, jeudi, à partir de 9 h, dans le stationnement du Super C, sur le boulevard du Saint-Maurice, à Trois-Rivières.

Selon la Sûreté du Québec, Michel Boulianne était conducteur et propriétaire d’un taxi à Trois-Rivières. Il a été retrouvé mort, vers 6 h 20, le matin du 27 août 1985, dans son véhicule stationné dans une cour d’école pour adultes, située alors sur la rue Saint-Françoix-Xavier. 

L’expertise de la scène a démontré qu’il a été victime d’un homicide, a précisé la Sûreté du Québec, dans un communiqué. L’homme de 36 ans avait débuté son quart de travail, vers 19 h, le 25 août. Plus tard dans la nuit, un appel avait été logé à la centrale de taxi pour le bar Le Gitan, autrefois situé sur le boulevard des Forges, à Trois-Rivières. Après s’être rendu à cet endroit, il n’a plus donné signe de vie.

Dans un article publié dans Le Nouvelliste, le 28 août 1985, le journaliste Yves Champoux écrivait que le mobile du meurtre était vraisemblablement le vol parce que le portefeuille du chauffeur de taxi était manquant. Il mentionnait également que l’homme avait été poignardé.

La Sûreté du Québec invite les gens qui auraient de l’information relativement à cet homicide à se présenter au poste de commandement mobile.

Toute information sur cet homicide peut être transmise de façon confidentielle à la centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.