Danielle Gravel est accusée d’homicide involontaire.
Danielle Gravel est accusée d’homicide involontaire.

Meurtre à La Tuque: Danielle Gravel libérée pour suivre une thérapie

LA TUQUE — Danielle Gravel, accusée d’homicide involontaire en lien avec la mort d’un homme de 81 ans, a pu reprendre sa liberté pour la durée des procédures judiciaires intentées contre elle. La femme de 51 ans devra se soumettre à une thérapie de six mois et aura des conditions strictes à respecter.

Il lui sera interdit de communiquer avec les membres de la famille immédiate de la victime. Elle ne pourra pas consommer d’alcool, de drogue ou autres substances intoxicantes, ni en avoir en sa possession.

Danielle Gravel devra résider à la maison de thérapie 24 h sur 24 h et respecter les règles de l’établissement.

Elle s’est également engagée à se constituer prisonnière au poste de police le plus près dès son expulsion ou sa décision de mettre fin prématurément à la thérapie.

Danielle Gravel sera aussi dans l’obligation de prendre la médication prescrite par son médecin en respectant la posologie indiquée et suivre les traitements recommandés par celui-ci.

Rappelons qu’au début du mois de juillet, les services d’urgence avaient été appelés à se rendre sur la rue Bostonnais pour porter secours à un homme blessé à la suite d’une altercation. À leur arrivée, la victime gisait inconsciente. Son décès avait été confirmé à l’hôpital. La victime est Paul Blanchette, un homme de 81 ans originaire de La Tuque.