Menaces à la machette: l'accusé sera évalué sur sa responsabilité criminelle

LA TUQUE — L’individu qui aurait menacé un homme avec une machette était de retour devant le Tribunal, mardi, à La Tuque. Samuel Angelo Corones sera évalué sur sa responsabilité criminelle.

«Lors de son arrestation, monsieur présentait certains comportements qui nous laissaient croire qu’il n’était pas en contact avec la réalité», a fait valoir son avocate Me Mélanie Ricard.

Le juge Rosaire Larouche a ordonné que Samuel Angelo Corones fasse l’objet d’une évaluation pour déterminer sa responsabilité criminelle au moment où il a commis les actes qui lui sont reprochés.

Rappelons qu’un homme a eu toute une frousse le mois dernier lorsqu’il a surpris un voleur qui tentait de s’emparer de son véhicule, dans la cour d’une station-service, de la rue Bostonnais, à La Tuque. Le suspect l’aurait menacé avec une machette ayant une lame de 11 pouces de longueur avant de prendre la fuite à pied.

Heureusement, la victime n’avait pas subi de blessure. Quelques minutes plus tard, les policiers de la Sûreté du Québec ont localisé le suspect.

L’homme d’une vingtaine d’années de La Tuque, avait été arrêté à ce moment. Il fait face à des accusations de vol de véhicule et de voies de fait armé.