L’usine qui fabriquait des ressorts ensachés a été complètement détruite par les flammes.

Matelas René poursuit sa production normalement

Trois-Rivières — La direction de Matelas René est à pied d’œuvre depuis l’incendie d’une des usines de l’entreprise de Nicolet.

Samedi, l’usine qui fabriquait des ressorts ensachés a été détruite par les flammes.

La directrice générale de l’entreprise, Marie-Pierre René, assure que la production de matelas et de sommiers continue de se faire normalement.

Des fournisseurs peuvent approvisionner l’entreprise avec des matériaux qui répondent à leurs standards de qualité.

De plus, la direction de Matelas René se réjouit qu’aucun travailleur n’a été blessé dans l’incendie de l’usine.

Par ailleurs, aucun employé ne se retrouve sans emploi à la suite de l’incendie. La direction de l’entreprise affirme qu’il est trop tôt pour déterminer la suite des choses.

Lundi, la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a réitéré son offre de services municipaux auprès des entreprises touchées par l’incendie. «J’ai aussi parlé à la MRC», a confié la préfète par rapport à de l’aide technique qui serait rendue disponible en cas de besoin de relocalisation.