La direction de Matelas René envisage déjà la construction d’une nouvelle usine.

Matelas René: déjà en mode reconstruction

Nicolet — Seulement trois jours après le violent incendie qui a complètement ravagé l’une de leurs usines, la direction de Matelas René envisage déjà une nouvelle construction.

«Il est trop tôt pour dire exactement où elle va se situer. À ce stade-ci, nous ne le savons pas encore. Comme nous étions plusieurs à l’intérieur de la bâtisse, il faut que les assurances s’organisent entre elles. Ensuite, nous allons pouvoir faire un choix par rapport à la reconstruction et où elle va se situer», explique Marie-Pierre René, directrice générale de Matelas René.

Cela dit, les compagnies d’assurances ont déjà confirmé à l’entreprise de Nicolet qu’elle allait bénéficier des montants d’argent nécessaires afin de faire la commande de nouvelles machines à ressorts ensachés.

«C’est une question de jours. D’ici la fin de la semaine, nous allons finaliser nos soumissions pour commander nos machines. Après ça, il y a un délai de livraison de six mois», ajoute-t-elle.

Malgré la situation actuelle, Marie-Pierre René affirme que le moral est bon du côté de Matelas René.

«Pour l’instant, nous sommes très heureux de la situation. Les assurances coopèrent très bien et le pire qui aurait pu arriver a été évité. Aujourd’hui, il ne nous manque personne et tout le monde à un emploi. Je pense que l’essentiel, c’est ça», conclut-elle.