On voit ici Mario Charland lors d'une de ses arrestations.

Mario Charland subira un procès

Mario Charland renonce à la fois à son enquête sur caution et à la tenue d'une enquête préliminaire et subira le 9 novembre un procès pour grossière indécence et bris de probation.
Charland a défrayé la manchette au cours des derniers mois pour différentes histoires de cette nature.
Le scénario semble se répéter cette fois-ci, puisqu'il est accusé de s'être touché les parties génitales le 20 août dans les toilettes de la piscine du parc Pie-XII de Trois-Rivières en présence d'une personne mineure.
De plus, Charland était sous une ordonnance du tribunal lui interdisant notamment de se trouver dans un parc public ou tout endroit susceptible d'accueillir des personnes âgées de moins de 16 ans. Il lui est aussi interdit de troubler l'ordre public.
Voilà pourquoi il est accusé d'avoir enfreint des conditions de sa probation.
Charland a comparu le 22 août au palais de justice de Trois-Rivières. Son dossier a été reporté à quelques reprises pour la tenue de son enquête sur remise en liberté. Il a finalement annoncé, mercredi, qu'il renonçait à ces deux étapes pour régler la question lors d'un procès devant juge seul.