Plus d’une centaine de professionnels en santé ont manifesté hier avant-midi devant les bureaux du CIUSSS-MCQ. Quelques heures plus tard, une entente de principe a été conclue.

Manif... et entente de principe pour la FIQ

TROIS-RIVIÈRES — Les 5000 professionnels de la santé représentés par la FIQ-SPSMCQ dans la région en sont arrivés à une entente de principe avec le CIUSSS Mauricie Centre-du-Québec jeudi après-midi, à la suite d’un blitz de négociations visant le renouvellement de leur convention collective. L’exercice, qui s’est tenu alors que des dizaines de professionnels de la santé se sont rendus au centre-ville de Trois-Rivières pour manifester, aura donc été bénéfique pour les deux partis.

Les principaux points qui achoppaient à ces négociations touchaient les horaires de travail, que le CIUSSS souhaitait pouvoir modifier à 72 heures d’avis, de même que les vacances. Rappelons en outre que les conditions de travail des professionnels de la santé sont dénoncées depuis plusieurs mois sur la place publique, tant par la surcharge de travail que le temps supplémentaire obligatoire.

L’entente de principe, a fait savoir le syndicat par voie de communiqué, comprend les demandes syndicales de stabilité des postes et des équipes de travail. Elle limite aussi le déplacement sur le nouveau territoire élargi du centre de santé afin de permettre la continuité des soins demandée par les membres.

«Mon équipe et moi sommes heureuses d’avoir travaillé pour maintenir les acquis des professionnelles en soins et d’avoir également fait des gains pour protéger les conditions de travail des membres. Il n’était pas question de subir un nivellement vers le bas. Je suis très fière de nos membres, de la belle mobilisation et de la solidarité dont elles ont fait preuve, tout au long de la négociation. C’est sans aucun doute cette mobilisation qui a fait débloquer les pourparlers dans les derniers jours, nos membres peuvent être fières du résultat final», a déclaré Nathalie Perron, présidente du Syndicat représentant les infirmières, les infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes au sein du CIUSSS.

L’entente de principe sera ainsi proposée aux membres du syndicat en assemblée générale au cours des prochaines semaines afin de la soumettre au vote des quelque 5000 professionnels de la santé représentés par la FIQ-SPSMCQ.

Manifestation
Plus tôt dans la journée, plus d’une centaine de membres du syndicat, de même que des supporters et également des candidats aux élections provinciales provenant du Parti québécois et de Québec solidaire, avaient pris part à une manifestation devant les bureaux du CIUSSS-MCQ, au centre-ville de Trois-Rivières. La présidente de la FIQ, Nancy Bédard, est venue appuyer le mouvement, indiquant que plusieurs autres régions du Québec avaient réussi à arriver à des ententes de principes où les conditions de travail étaient intéressantes pour réussir à attirer et garder les professionnels de la santé dans ces régions.

«Je suis heureuse de constater qu’enfin, toutes les professionnelles en soins de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont une entente de principe qui garantisse de meilleures conditions de travail. C’est grâce à leur mobilisation à et la persévérance de notre équipe que nous avons obtenu un tel résultat. Nous invitons maintenant les employeurs de partout à travers le Québec à négocier de bonne foi pour qu’ils arrivent eux aussi à des ententes négociées avec les syndicats affiliés à la FIQ» a signalé Mme Bédard, à l’annonce de l’entente de principe.

«Ça a été très collaboratif comme démarche et nous avions visiblement les mêmes objectifs d’attraction et de rétention dans un contexte de disponibilité de la main-d’œuvre. Nous avions l’objectif de se démarquer comme organisation dans le réseau en cette période où nous rencontrons des défis énormes pour la main-d’œuvre», souligne le directeur des ressources humaines au CIUSSS-MCQ, Louis Brunelle.

Ce dernier attendra donc que l’entente soit présentée aux membres du syndicat dans les prochaines semaines pour son approbation, mais demeure convaincu que l’entente conclue entre les parties jeudi est bénéfique pour l’ensemble de la région.