Les membres de la CAM accordent un mandat de grève générale à leur syndicat.

Mandat de grève à la CAM

Les membres de la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie imitent leurs confrères de Saint-Paulin et de Saint-Alexis-des-Monts en accordant à leur syndicat un mandat de grève générale.
La section locale de la Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec (FTPQ-FTQ) représente les 180 ambulanciers de la CAM couvrant entre autres les secteurs de Trois-Rivières et de Shawinigan. Le mandat de grève a reçu un appui de 89 %.
Tout comme les ambulanciers membres de la CSN, ceux faisant partie de la FTQ dénoncent le retrait du gouvernement du Québec de la ronde des négociations. Les négociateurs de la FTPQ font affaire avec des représentants d'entreprises ambulancières incapables de déposer des offres sérieuses, plaident-ils.
«Les paramédics de la CAM sont attristés de devoir en arriver là, mais nous n'avons plus le choix si nous voulons finir par en arriver à une entente. Les employeurs ne démontrent aucun respect et nous demandent un chèque en blanc», déclare par voie de communiqué le président du syndicat FTPQ représentant les paramédics de la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie, Marc-Antoine Laverdière.
Des augmentations salariales, une bonification du fonds de retraite et l'abolition des horaires de faction sont au nombre des demandes du syndicat qui affirme vouloir un contrat de travail négocié. Selon la FTPQ, la partie patronale vise un contrat de cinq ans, mais ne veut pas déposer des offres salariales pour les trois dernières années du contrat.
La convention collective des paramédics de la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie est terminée depuis avril 2015.