Liberté refusée à Michel-Ange Lavoie

TROIS-RIVIÈRES — Michel-Ange Lavoie a finalement échoué dans sa tentative de reprendre sa liberté, de sorte qu’il restera emprisonné pour la durée des procédures judiciaires.

On sait que cet homme, atteint du VIH, doit subir un procès en avril 2019 pour agression sexuelle, voies de fait armées, voies de fait simples et trafic de cocaïne. À la suite du dépôt de ces accusations, il avait pu reprendre sa liberté après avoir complété une thérapie dans un centre de désintoxication. Il était cependant soumis à des conditions dont celles de prévenir la cour de tout changement d’adresse et de ne pas consommer d’alcool.

Or, il aurait enfreint ces conditions, ce qui lui a valu de revenir devant le tribunal pour des bris de conditions. La Couronne s’est objectée à sa remise en liberté et une enquête sur détention a eu lieu mais cette fois-ci, le tribunal a refusé de le libérer. Cette cause liée à ses bris d’engagements a été reportée au 11 décembre.