Un incendie et une explosion sont survenus lundi à l’usine Viterra, de Bécancour.
Un incendie et une explosion sont survenus lundi à l’usine Viterra, de Bécancour.

L’heure est au bilan chez Viterra au lendemain de l’incendie

Bécancour – Au lendemain de l’incendie des installations électriques de l’usine Viterra à Bécancour, le temps est à l’évaluation des dégâts ainsi qu’aux impacts sur les opérations de l’entreprise. Assistés de représentants de Viterra, les pompiers de Bécancour ont aussi entrepris l’enquête mardi afin de déterminer la cause de cet incendie qui a entraîné une explosion.

«Tous nos employés ont été évacués et personne n’a été blessé», s’est réjoui Peter Flengeris, porte-parole du siège social de Viterra en Saskatchewan.

«Une enquête a été ouverte sur cet incident pour déterminer les causes de l’incendie. Et nous évaluons les impacts sur notre entreprise.»

L’usine d’huile végétale n’a pu reprendre ses activités normalement mardi matin. L’incendie de lundi a lourdement endommagé les installations électriques de l’usine qui reçoit l’électricité pour la redistribuer dans l’ensemble des installations. Heureusement, les dégâts ont été essentiellement imités à ce bâtiment de l’usine. À la suite de l’explosion, le revêtement d’un autre bâtiment a pris feu, mais l’incendie ne s’est pas propagé.

Le directeur du service de sécurité incendie de la Ville de Bécancour, Luc Desmarais, soutient d’emblée que l’enquête pour déterminer la cause de l’incendie devrait durer plusieurs jours, voire une semaine. En raison de la complexité des installations industrielles, des membres du personnel de Viterra doivent accompagner les enquêteurs du service de sécurité incendie.

«De telles installations industrielles sont bien plus compliquées qu’une simple maison. On a besoin d’aide de l’entreprise pour nous expliquer le fonctionnement des installations pour déterminer la cause de l’incendie», explique Luc Desmarais.

«Jusqu’à présent, on croit qu’il s’agit d’un incendie accidentel d’origine électrique.»

Afin de lutter contre l’incendie qui s’attaquait aux installations électriques de Viterra, le réseau électrique d’un important secteur du Parc industriel et portuaire de Bécancour a été coupé. Plusieurs entreprises ont donc été privées d’électricité durant un bon moment lundi.

Une reprise des activités rapides?

Se réjouissant qu’il n’y ait eu aucun blessé à la suite de l’explosion, le président-directeur général de la Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour, Maurice Richard, croit bien que Viterra sera en mesure de se relever rapidement de cet incident.

«Ça devrait prendre quelques jours. Et après, ils vont recommencer leur production», estime Maurice Richard.

«Ils vont refaire les installations électriques rapidement. Et ils vont s’assurer certainement qu’il y aura des protections additionnelles dans le futur.»

Cet incendie n’a pas également d’impacts pour les autres entreprises du parc industriel et portuaire, note Maurice Richard.