La caserne Rochefort a dû être évacuée mercredi matin.

Les pompiers... évacués

Trois-Rivières — Après avoir évacué bien des bâtiments cet hiver, voilà que ce sont les pompiers qui ont dû quitter leur caserne, mercredi matin. En effet, lors d’une inspection, il a été remarqué qu’un élément de la structure de la caserne de la rue Rochefort, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, présentait des signes de faiblesse. Une quinzaine de personnes se trouvaient alors sur place. Par prévention, elles ont dû quitter la caserne. Des ingénieurs ont ensuite fait des vérifications et ont établi que les lieux étaient sécuritaires. Le personnel a pu réintégrer leur poste environ une heure après avoir été évacué. Des travaux devront toutefois être réalisés ultérieurement. La caserne avait déjà été déneigée plus tôt cet hiver.

Par ailleurs, la neige est en cause dans deux fuites de gaz survenues en matinée mercredi. L’une d’elles a même entraîné l’évacuation de l’ensemble des locaux du Carrefour Trois-Rivières-Ouest. C’est le bris d’une conduite située sur le toit au-dessus de la salle de quilles Quillorama, un peu avant 9 heures, mercredi matin, qui a causé cette fuite. Des spécialistes ont rapidement effectué la réparation et les vérifications d’usage, ce qui a permis aux employés des différents commerces du centre d’achat de retourner au travail vers 10 heures. Plusieurs pompiers ont également été dépêchés sur place.

Une fuite de gaz a entraîné l’évacuation du Carrefour Trois-Rivières-Ouest, mercredi matin.

Un incident semblable s’est produit chez le concessionnaire Toyota, vers 8 h 30, sur le boulevard Jean-XXIII. Quelque 55 personnes ont été évacuées pendant environ une demi-heure. Encore là, la fuite provenait du toit. Dans les deux cas, la neige a entraîné le bris d’une conduite. Énergir fait d’ailleurs de la sensibilisation auprès de ses clients pour qu’ils déneigent leurs installations extérieures de gaz naturel, particulièrement sur les toits. Les fortes accumulations peuvent endommager les installations tout comme le poids de la neige. D’autres incidents du genre sont d’ailleurs survenus cet hiver dans la région.