Les pompiers de Nicolet ont dû intervenir à nouveau, dimanche, au triplex centenaire détruit par un incendie vendredi matin sur la rue Monseigneur-Plessis, à Nicolet.

Les pompiers de retour sur la rue Mgr.-Plessis

NICOLET — Les pompiers de Nicolet ont dû retourner samedi soir sur la rue Monseigneur-Plessis, au triplex centenaire détruit par les flammes vendredi matin, puisque de la fumée s’échappait à nouveau du bâtiment.

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Nicolet a été prévenu de la présence de cette fumée vers 22 h. «La fumée provenait du premier plancher, a précisé le directeur du Service de sécurité incendie, Martin Provencher. Il n’y avait pas de flammes, seulement de la fumée. On a tassé des débris pour aller chercher les points chauds.»

Selon M. Provencher, la fumée a été causée par des tisons qui sont restés dans ce plancher après l’intervention des pompiers, vendredi. Une quinzaine de pompiers se sont rendus sur les lieux et ont quitté vers 1 h 30 du matin, dimanche.

Rappelons que le bâtiment a été déclaré perte totale après l’incendie de vendredi matin. Les deux locataires qui habitaient le bâtiment, le troisième logement étant libre, ont été pris en charge par la Croix-Rouge et le Centre d’action bénévole de Nicolet. L’incendie aurait été causé par une erreur humaine, selon les pompiers.