Les faits divers en bref

Morin et Michaud cités à procès
Un couple de Saint-Édouard-de-Maskinongé est cité à procès pour une histoire de stupéfiants.
Paul Morin, 46 ans, et Stéphanie Michaud, 42 ans, sont les suspects dans cette affaire. Morin fait face à des accusations de production de cannabis et d'entreposage négligent d'une arme à feu, alors que les deux individus sont accusés de possession de stupéfiants dans le but de trafic et de recel pour une somme d'argent de plus de 5000 $.
La production de cannabis aurait été menée sur leurs terres situées à Saint-Édouard et à Saint-Justin. La production de cannabis se serait déroulée entre le 1er septembre 2011 et le 23 septembre 2015.
C'est le 23 septembre 2015 que Morin et Michaud ont été arrêtés après une perquisition menée par la Sûreté du Québec. Cette opération policière a permis la saisie de plusieurs dizaines de plants. Du cannabis en vrac, sous forme de feuilles et de cocottes, a aussi été ramassé par les forces de l'ordre. Le lot de cannabis en vrac pèse 88 kg.
L'enquête préliminaire de Morin et de Michaud a pris fin mardi au palais de justice de Trois-Rivières, avec le témoignage de Francis Lemieux. Ce policier de la SQ affecté à la MRC de Maskinongé est venu raconter le travail de surveillance mené sur les terres des suspects. 
Deux appareils-photo ont été installés dans des arbres et ont capté des images des activités qui se déroulaient à ces endroits.
Ce policier a été le troisième et dernier témoin entendu durant cette enquête préliminaire qui s'est échelonnée sur quelques mois.
La défense n'a pas contesté la citation à procès. Me Pénélope Provencher a annoncé à la juge Dominique Slater qu'un procès devant juge seul est l'option retenue par ses clients.
Le dossier des deux individus reviendra au palais de justice de Trois-Rivières le 3 octobre pour prise de position finale.
Paul Morin et Stéphanie Michaud n'ont aucun antécédent judiciaire. MARTIN LAFRENIÈRE
Enquête préliminaire en octobre pour Francis Isabel
Une autre histoire de crimes sexuels surgit du palais de justice de Trois-Rivières. Francis Isabel subira vraisemblablement son enquête préliminaire le 10 octobre, lui qui fait face à neuf accusations concernant deux événements survenus en mars dans la capitale régionale.
Isabel, 29 ans, s'en serait pris à une femme elle aussi âgée de 29 ans. Il l'aurait agressée sexuellement et aurait usé de menace ou de violence pour l'amener à poser certains gestes à caractère sexuel. Il aurait commis des voies de fait avec un bâton de baseball et avec un couteau. Il est aussi accusé de séquestration et de menaces.
Isabel a été arrêté à la mi-avril. Devant la nature des accusations qui pèsent contre lui, la cour a refusé de le remettre en liberté à la suite de son enquête sur caution. Il est détenu depuis son premier passage devant le tribunal.
Isabel était de retour au palais de justice de Trois-Rivières mardi afin que la cour fixe une date pour la tenue de son enquête préliminaire. La date du 10 octobre devrait être confirmée vendredi lors du retour de son dossier au palais de justice trifluvien. MARTIN LAFRENIÈRE
Accident mortel à Warwick
Un homme de Warwick a perdu la vie et deux autres personnes ont été grièvement blessées dans une collision routière impliquant trois véhicules en fin de journée, lundi, à Warwick au Centre-du-Québec.
Le décès de Dominic Lanneville, 42 ans, a été confirmé par la Sûreté du Québec tôt, mardi. Quant aux deux blessés, on ne craint plus pour leur vie.
L'accident est survenu lorsqu'un automobiliste a changé de voie sur la route 116. Il aurait perdu le contrôle de son véhicule avant d'aller percuter une automobile qui roulait en sens inverse. C'est le conducteur de cette automobile qui a péri.
La personne qui conduisait le troisième véhicule accidenté n'a pas été blessée mais elle a été traitée à l'hôpital pour un choc nerveux. MARIE-JOSÉE MONTMINY ET LA PRESSE CANADIENNE
Samuel Fleury retrouvé
Le jeune Samuel Fleury, 17 ans de Shawinigan, qui était porté disparu depuis le 8 septembre dernier, a finalement été retrouvé sain et sauf en fin de journée mardi au centre-ville de Trois-Rivières.
Le jeune homme avait été vu pour la dernière fois le 8 septembre dans le secteur Shawinigan-Sud et ses proches avaient des raisons de craindre pour sa santé et sa sécurité. MATHIEU LAMOTHE
SPTR: résultats du mois d'août
Au cours du mois d'août, les policiers de Trois Rivières ont donné 77 constats d'infraction relativement au non-respect des feux de circulation ainsi qu'aux virages à droite sur feu rouge. Ces deux types d'infractions avaient été ciblés comme thématiques mensuelles.
De plus, une attention particulière fut portée sur la conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool et les drogues alors que les patrouilleurs ont procédé à 18 arrestations en la matière.
En ce qui concerne la thématique mensuelle du mois de septembre, soit le respect des limites de vitesse dans les zones scolaires, les surveillances réalisées dans celles-ci se sont soldées par l'émission de 139 constats d'infraction, et ce, du 1er au 8 septembre. MATHIEU LAMOTHE