L'accident survenu mercredi à Saint-Tite a coûté la vie à deux adolescents de 12 et de 13 ans.

Les faits divers en bref

Accident mortel de Saint-Tite: la conductrice est sortie de l'hôpital
La conductrice du véhicule impliqué dans l'accident qui a coûté la vie à deux jeunes adolescents de 12 et 13 ans à Saint-Tite mercredi a obtenu son congé de l'hôpital.
Elle est donc hors de danger. Le conducteur du camion impliqué dans l'accident est également sorti de l'hôpital.
Les deux personnes doivent maintenant être rencontrées prochainement par des enquêteurs de la Sûreté du Québec.
Motoneigiste gravement blessé à La Tuque
Un motoneigiste a été gravement blessé à la suite d'une collision survenue dans le secteur forestier de Casey, à La Tuque. La Sûreté du Québec affirme que son état de santé s'est détérioré et qu'on craint pour sa vie.
Au milieu de l'après-midi, le motoneigiste, un homme de 58 ans, a pour une raison inconnue accéléré subitement alors qu'il circulait sur un sentier près du kilomètre 138 de la route forestière 25. Après cette accélération, il est entré en collision avec un autre motoneigiste.
Appelés sur les lieux, les ambulanciers ont dû partir du périmètre urbain de La Tuque, situé à près de 140 km plus au sud. L'homme a été transporté au centre hospitalier où son état de santé s'est détérioré. 
Le second motoneigiste a de son côté subi des blessures mineures.
L'endroit où l'accident a eu lieu est près de la rivière Windigo. Il s'agit d'un secteur isolé où les communications sont très difficiles.
La Sûreté du Québec a ouvert une enquête afin de comprendre les circonstances de l'accident. Ceux-ci doivent se rendre sur les lieux vendredi
Un homme arrêté pour voies de fait armées sur un bambin
Un homme de 30 ans de Saint-Pierre-les-Becquets, Stéphane Gingras, a été arrêté jeudi par des enquêteurs de la Sûreté du Québec car il aurait infligé des voies de fait armées causant des lésions à un bambin d'âge préscolaire.
Les gestes qui sont reprochés à Stéphane Gingras seraient survenus le 1er octobre 2015 à Saint-Pierre-les-Becquets. 
L'homme a été arrêté par les enquêteurs sur les crimes majeurs de la SQ à la suite de l'émission d'un mandat d'arrestation. 
«Stéphane Gingras devrait comparaître vendredi au palais de justice de Trois-Rivières pour faire face à des accusations de voies de fait armées causant des lésions», explique la sergente Annie Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.
Les policiers n'avaient que très peu de détails à divulguer jeudi après-midi sur cette histoire.