Les faits divers en bref

Un accident perturbe la circulation sur la 155
Un camion lourd s'est retrouvé dans un ravin après une sortie de route à Saint-Roch-de-Mékinac dans le secteur du camping. La route 155 a été fermée à la circulation une bonne partie de l'après-midi, jeudi. Les automobilistes ont dû faire un détour par Saint-Tite alors que le Festival western prenait son envol. La conductrice se serait possiblement endormie au volant de son véhicule.
«C'est survenu en direction nord. Un poteau d'Hydro-Québec a été fauché, c'est ce qui a entraîné la fermeture de la route», a fait savoir Annie Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.
Quant à la conductrice, elle a été conduite au centre hospitalier pour des blessures mineures. 
Au total, 24 clients d'Hydro-Québec ont été privés d'électricité pendant plusieurs heures. AUDREY TREMBLAY
Un homme meurt après une collision avec un train près de Drummondville
Un octogénaire a péri jeudi matin à la suite d'une collision survenue entre le véhicule qu'il conduisait et un train de passagers à Saint-Eugène, près de Drummondville, dans la région Centre-du-Québec.
La collision s'est produite vers 7h30 à l'intersection de la voie ferrée et du rang de l'Église, tout près de la rue O'Brien.
Selon Ingrid Asselin, de la Sûreté du Québec (SQ), la voiture de la victime était immobilisée sur la voie lors de l'impact.
Le train de Via Rail, qui devait assurer la liaison entre Montréal et Québec, a été immobilisé durant quelques heures afin de permettre à des enquêteurs d'analyser la scène de la collision.
La circulation ferroviaire a pu reprendre vers 11 h dans ce secteur. LA PRESSE CANADIENNE
Des sorties autorisées pour Michel-Ange Lavoie
Bien qu'il soit toujours dans l'obligation de demeurer au centre de désintoxication, Michel-Ange Lavoie aura droit à des sorties de fins de semaine. 
Le tribunal a en effet accepté d'élargir ses conditions jeudi en lui accordant des permissions de sorties encadrées. Il devra par contre revenir en cour le 26 octobre pour la suite des procédures judiciaires. D'ici là, il devra compléter sa thérapie au Centre l'Autre côté de l'ombre et y respecter les règlements. 
Rappelons que cet individu a déjà été condamné à 81 mois de prison en 2011 pour une agression sexuelle grave. En 2003, il avait en effet caché à sa conjointe de l'époque qu'il était séropositif, et ce, même s'il se savait porteur du VIH depuis 1997. La victime avait par la suite contracté le virus.
Or, en avril dernier, il aurait récidivé. Il avait été arrêté après le dépôt d'une nouvelle plainte contre lui pour agression sexuelle. Les événements qui lui sont reprochés seraient survenus dans son logement de Trois-Rivières.
La présumée victime avait d'ailleurs dû se rendre à l'hôpital pour une trousse médico-légale visant à savoir entre autres si elle avait été infectée par le suspect. Des accusations d'agression sexuelle, de voies de fait armées, de trafic de cocaïne, de voies de fait simples ont été portées contre lui. NANCY MASSICOTTE
Opération cisaille: les policiers sont déjà sur le terrain
Signe que l'automne est à nos portes, les policiers ont déjà commencé à éradiquer des plantations de cannabis dans les boisés et les champs, notamment au Centre-du-Québec, dans le cadre de l'opération Cisaille.
Des hélicoptères de la Sûreté du Québec (SQ) ont d'ailleurs survolé la région au cours des derniers jours afin de localiser des plantations du haut des airs. De plus, la SQ devrait dévoiler vendredi les résultats d'une opération qui s'est déroulée au cours de la journée de jeudi. MATHIEU LAMOTHE