Un incendie a lourdement endommagé un immeuble de la rue Coutu à Shawinigan.

Les faits divers en bref

Incendie d'origine électrique à Shawinigan
Un incendie a ravagé un immeuble situé à l'intersection des rues Coutu et Dufresne à Shawinigan dans la nuit de mercredi à jeudi. La défaillance d'un panneau électrique serait à l'origine du brasier qui n'a fait aucun blessé.
L'incendie aurait pris naissance derrière le 2435 de la rue Coutu, à l'intersection de la rue Dufresne. Les pompiers du Service de sécurité incendie de Shawinigan ont reçu l'appel vers 1 h 15, et une alarme générale a été lancée une quinzaine de minutes plus tard.
Le directeur du service, François Lelièvre, précise que 45 pompiers ont combattu les flammes, dont huit collègues de la Régie des incendies de la Vallée du Saint-Maurice appelés en renfort.
L'immeuble incendié abritait un entrepôt au rez-de-chaussée et trois logements à l'étage. Deux des trois logements étaient habités, et les quatre occupants s'en sont sortis indemnes et ont été pris en charge par les bénévoles de la Croix Rouge.
Les flammes ont été maîtrisées vers 5 h 30. «C'est surtout l'entretoit qui brûlait. Le reste des dommages au bâtiment auront été causés par l'eau», explique M. Lelièvre en ajoutant que l'hypothèse de la cause criminelle a été écartée.
L'incendie aurait été provoqué par une défectuosité dans un panneau électrique.
Le salon de billard Le tapis vert ainsi que trois logements ont subi des dégâts lors d'un incendie mercredi soir à Louiseville.
Un chaudron d'huile cause un incendie à Louiseville
Les pompiers de Louiseville ont combattu mercredi soir un incendie qui a lourdement endommagé un immeuble abritant un salon de billard et trois logements au 151, rue Sainte-Élisabeth.
Le Service de sécurité incendie de Louiseville a reçu l'appel à 21 h 15 mercredi.
«Le feu a débuté dans un appartement du dernier étage, dans un chaudron d'huile sur le poêle. Les dommages sont très, très importants», observe le directeur du service, Marcel Lupien. Neuf personnes ont été évacuées au cours de l'intervention, et on ne déplore heureusement aucun blessé. Vingt-cinq pompiers ont contribué à l'extinction du brasier, maté à 22 h 10.
Le salon de billard Le tapis vert, au rez-de-chaussée, aura surtout été endommagé par l'eau.
<p>Le bar chez Zak fermera ses portes à la fin du week-end.</p>
Le bar Chez Zak ferme ses portes à La Tuque
Le propriétaire de Chez Zak a pris la décision de mettre définitivement la clé sous la porte du bar. François Côté a décidé de tourner la page après 25 ans. Les citoyens pourront se rendre à l'établissement de la rue Saint-Joseph pour une dernière fin de semaine.
Il faut dire que l'établissement avait dû fermer ses portes pendant 75 jours à l'été 2014 alors que la Régie des alcools avait imposé une suspension des permis d'alcool, un coup dur à encaisser pour le bar.
«C'est certain que ç'a affecté. Après la fermeture, ç'a beaucoup diminué. On dirait que les gens avaient peur de venir, mais ce n'est pas juste ça. Avec les années, il n'y avait plus autant de gens au centre-ville. J'étais tanné aussi», affirme le propriétaire François Côté.
L'immeuble est désormais à vendre, avec ou sans le bar et déjà des acheteurs se seraient montrés intéressés. «Je vends le bâtiment au complet, si l'acheteur ne veut pas le bar, on va faire une vente. Si l'acheteur veut le bar, je vais lui vendre avec», a conclu le propriétaire.