François Lefebvre, assassiné par son collègue de travail François Asselin le 17 mai 2018.
François Lefebvre, assassiné par son collègue de travail François Asselin le 17 mai 2018.

Les enfants de François Lefebvre ont gain de cause dans une affaire de faux testament

Rosie St-André
Rosie St-André
Le Nouvelliste
La conjointe de François Lefebvre, l’homme assassiné le 17 mai 2018 par son collègue de travail François Asselin à Sherbrooke, avait rédigé un testament stipulant qu’elle héritait des biens de son défunt partenaire. Sa demande de vérification du document avait été contestée par les enfants, qui ont finalement obtenu gain de cause.