Le cerf de Virginie, que l'on nomme aussi chevreuil

Les chevreuils sont plus nombreux sur les routes

Les chevreuils sont nombreux sur les routes ou en bordure de celles-ci en cette période de l'année. La Sûreté du Québec demande donc aux citoyens d'être vigilants, particulièrement au cours des prochaines semaines.
«La saison de la chasse et le retour du temps froid coïncident avec une recrudescence des collisions avec le cerf de Virginie, communément appelé chevreuil. Il importe donc de diminuer sa vitesse là où l'on observe des panneaux indiquant la présence de cerfs ainsi que dans les secteurs où le champ visuel est réduit en raison du couvert forestier ou d'une végétation haute en bordure de la route», explique le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec.
Un automobiliste en a subi l'expérience lundi soir alors qu'il est entré en collision avec un chevreuil sur la route 265, à Sainte-Françoise, non loin du 12e Rang. Il a été transporté à  l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska pour des blessures mineures. Quant au chevreuil, il n'a pas survécu à l'impact.
Notons que les accidents impliquant des chevreuils sont particulièrement nombreux lors de deux périodes critiques: au mois de juin ainsi qu'aux mois d'octobre et de novembre.
De plus, l'aube et le crépuscule sont les moments de la journée où ils se déplacent le plus. Les panneaux de signalisation indiquant des risques de collision avec les chevreuils sont installés dans des endroits ciblés présentant un cheptel ou un lieu de ravage important pour ces animaux.