René Kègle

L’enquête préliminaire devrait débuter mardi matin

Trois-Rivières — À moins d’un revirement de dernière minute, c’est ce mardi 9 juillet que devrait commencer l’enquête préliminaire de René Kègle pour le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr survenu en octobre dernier à Yamachiche et pour une tentative de meurtre sur une autre jeune fille.

Une dizaine de témoins seront alors entendus dont un pathologiste, un technicien du service d’identité judiciaire, le présumé complice de Kègle, Francis Martel, et la jeune fille qui se trouvait dans le véhicule avec eux et qui avait réussi à prendre la fuite en sautant par la fenêtre.

On sait que René Kègle avait été battu par des codétenus à la prison d’Orsainville la veille de son enquête préliminaire qui devait commencer le 25 juin. Ceux-ci auraient utilisé des boîtes de conserve pour lui infliger une bonne raclée qui lui a valu une visite à un neurologue et une hospitalisation.

Depuis, il a obtenu son congé de l’hôpital et a été ramené en prison. Mardi matin, il devrait être conduit au palais de justice de Trois-Rivières pour assister à son enquête préliminaire.

Les audiences devraient durer toute la semaine. Cette étape des procédures vise à déterminer si la preuve est suffisante pour justifier la tenue d’un procès. Dans le cas présent, le renvoi à procès pour le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr n’est pas contesté par la défense contrairement à l’accusation de tentative de meurtre. Les audiences permettront aussi d’évaluer la crédibilité des témoins.

Kègle est aussi accusé des meurtres de Steve Lamy et de Jean-Christophe Gilbert mais ces dossiers seront traités plus tard au cours de l’année. Des enquêtes préliminaires sont prévues en septembre et décembre.

Notons que dans le cas de Martel, qui est accusé lui aussi du meurtre au premier degré d’Ophélie Martin-Cyr et de complicité après le meurtre, son dossier a été reporté pour la forme au 23 juillet.