Les gestes reprochés à Maxime Legros-Crète auraient été commis à la pataugeoire de Louiseville.
Les gestes reprochés à Maxime Legros-Crète auraient été commis à la pataugeoire de Louiseville.

Legros-Crète : l’enquête remise au 26 août

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Accusé d’agression sexuelle sur une personne mineure à Louiseville, Maxime Legros-Crète subira son enquête sur remise en liberté le 26 août.