Louka Fredette et son père Ugo

Le suspect a travaillé sur un documentaire consacré à Cédrika

Une alerte Amber a été déclenchée afin de retrouver un garçon de six ans qui a été vu pour la dernière fois, jeudi, à Saint-Eustache, au nord de Montréal.
Ugo Fredette (à gauche) avait déposé une couronne de fleurs sur le site où les ossements de Cédrika Provencher avaient été retrouvés.
L'enfant recherché s'appelle Louka Fredette. Il aurait été enlevé vers 17 h 35 à Saint-Eustache.
Le suspect serait son père, Ugo Fredette, âgé de 41 ans.
La Presse canadienne a appris qu'une femme a été retrouvée morte dans une résidence du boulevard Antoine-Séguin, à Saint-Eustache. La Sûreté du Québec n'a pas fourni plus de détails sur l'identité de la victime, mais ce meurtre serait lié à l'enlèvement.
Ugo Fredette mesure 1,79 mètre et se déplacerait à bord d'une camionnette blanche de marque Ford F-250, de l'année 2016. Le véhicule immatriculé FGY3936 arbore l'inscription «AXON» en lettres rouges. Les autorités n'écartent pas la possibilité que le suspect soit à bord d'une camionnette similaire immatriculée FLK5965.
Ugo Fredette a travaillé sur le documentaire signé par Stéphan Parent à propos de l'enlèvement de Cédrika Provencher.
Henri Provencher, le grand-père de Cédrika, qui a connu «un peu» Ugo Fredette dans le cadre de la réalisation d'un documentaire sur la disparition de sa petite-fille, s'est adressé directement à lui sur Facebook, jeudi soir.
«Message à Ugo, Te connaissant, je fais appel à ton coeur de père, ne commet pas l'irrémédiable, remet ton enfant aux policiers sans plus tarder, pour qu'il soit en toute sécurité. Merci d'agir en père responsable Ugo. Pense à ton enfant. Je demande à tous ses contacts de lui faire parvenir ce message, en espérant qu'il le reçoive Un enfant n'a pas de prix. Merci de Partagez et partagez encore. SVP.»
Rejoint par La Presse, M. Provencher a expliqué qu'il tenait à lui demander de «ramener son enfant aux policiers, en s'adressant à son coeur de père».
«Je pense qu'il aimait beaucoup son enfant et la meilleure façon de le protéger c'est de le rendre aux policiers, selon moi», a indiqué M. Provencher qui dit n'avoir «eu aucune nouvelle de lui depuis un très bon bout de temps.»
«Il en parlait (de son enfant) quand j'assistais à leurs séquences (...) Je veux le ramener tout simplement à la réalité et lui dire qu'un enfant ne doit pas subir les oeuvres des parents, quand les parents s'entendent ou ne s'entendent pas, c'est pas l'affaire des enfants. (...) Si lui, il a des choses à affronter comme adulte, ça le regarde lui et pas son enfant, tout simplement», a poursuivi calmement M. Provencher.
Ugo Fredette a été impliqué dans la réalisation de plusieurs documentaires, dont un traitant de l'enlèvement de Cédrika Provencher. 
Le collaborateur de M. Fredette, Stéphan Parent, a indiqué à TVA Nouvelles que ce dernier aurait récemment vécu une séparation.
Les deux hommes ont travaillé ensemble sur plusieurs films portant sur des crimes non résolus ou des enlèvements, dont 7 femmes et Novembre 84.
Leur projet concernant l'affaire Cédrika Provencher n'a cependant jamais été diffusé. Le père de la fillette, Martin Provencher, avait mis les cinéastes en demeure pour empêcher la sortie du documentaire sur l'enlèvement et le meurtre de sa fille.
Ayant initialement cautionné la démarche de messieurs Fradette et Parent, M. Provencher a changé d'idée à la suite de la découverte des ossements de sa fille. Ce dernier ne voulait pas que la sortie du documentaire nuise à l'enquête des policiers.
Avec Mathieu Lamothe