En septembre 2013, un homme de 57 ans s'est noyé au réservoir Blanc, à La Tuque.

Le nombre de noyades en baisse en 2013

L'année 2013 a été l'année la moins meurtrière au Québec en matière de noyades depuis 1990. Et la diminution du nombre de noyades est particulièrement vraie en Mauricie, alors que la région a connu trois décès liés à l'eau l'année dernière.
Le bilan publié hier par la division du Québec de la Société de sauvetage affirme que 50 personnes ont péri par noyade en 2013 au Québec, soit la moitié moins que la moyenne des 20 dernières années. En Mauricie, trois personnes se sont noyées alors qu'elles étaient huit et neuf à avoir connu cette mort les deux années précédentes.
La Société de sauvetage attribue ce bilan aux efforts constants de sensibilisation auprès de la population menés depuis plusieurs années. La diminution des noyades en 2013 ne s'expliquerait pas que par les conditions météorologiques maussades du mois de juin. Raynald Hawkins, le directeur général de la Société, rappelle que le mois de juillet a été légèrement plus chaud que la normale.
«Il y a une tendance à la baisse pour les noyades au Québec. Les gens comprennent de plus en plus le message», lance M. Hawkins.
«Il y a aussi eu un choc créé par les nombreuses noyades de 2012», ajoute le directeur général de la Société de sauvetage qui précise que cet été avait été marqué dans la région par quelques accidents nautiques qui ont coûté la vie à plusieurs personnes.
Trois noyades en 2013 en Mauricie
De huit noyades en 2012, la Mauricie est passée à trois l'an dernier. Ces trois noyades se sont déroulées dans des circonstances similaires. Rappelons qu'un homme de 71 ans s'est noyé en mai au lac MacCabe dans une pourvoirie du secteur de Parent, en Haute-Mauricie. L'embarcation où il se trouvait avec deux autres pêcheurs a chaviré lorsque l'un d'eux a tenté de récupérer une épuisette tombée à l'eau.
En juillet, un homme de 50 ans a fait une chute dans la rivière Saint-Maurice à Trois-Rives. Les autorités estimaient qu'il serait tombé à l'eau en tentant également de récupérer un objet.
Quelques mois plus tard, en septembre, un homme de 57 ans s'est noyé au réservoir Blanc, à La Tuque. L'accident est survenu lorsque deux pêcheurs étaient sur une berge du réservoir et que leur embarcation, qui n'était pas solidement amarrée, est partie à la dérive. L'homme a sombré en tentant de récupérer l'embarcation.
Les noyades en baisse au Québec
Depuis le début des années 2000, on constate une diminution de 34,2 % des noyades au Québec. En 2012, le bilan s'élevait à 75 décès, et en 2011, à 81.
La région la plus touchée en 2013 a été celle du Saguenay-Lac-Saint-Jean, avec sept décès.
Les deux groupes d'âge les plus touchés ont été celui des adultes de 18 à 24 ans, avec neuf décès, et celui des 55 à 64 ans avec dix décès.
La baignade en eau naturelle, la navigation en bateau à moteur et la pêche ont été les activités qui font le plus de victimes, avec huit décès pour chaque catégorie.