André Mauger écope de deux ans de pénitencier pour avoir commis des fraudes auprès de plusieurs commerces en se faisant passer pour un agent de services correctionnels.

La prison pour une émeute à la prison

C'est finalement une peine totalisant 18 mois d'emprisonnement que purgera Steve Milette pour avoir été au coeur d'une émeute au Centre de détention de Trois-Rivières et pour avoir causé des lésions à un codétenu à la suite d'une bagarre.
L'individu de 31 ans a reçu sa sentence lundi de la juge Guylaine Tremblay. La présidente du tribunal dit avoir pris en considération le fait que Milette avait apporté différents changements positifs dans sa vie (il a suivi des thérapies pour régler ses problèmes d'alcool et de comportement).
La juge Tremblay estime toutefois que les blessures infligées à la victime durant la bagarre sont importantes. C'est la raison pour laquelle la juge condamne Milette à 18 mois d'emprisonnement pour l'accusation de voies de fait causant des lésions.
Une période de deux ans de probation est assortie à ce verdict. Milette devra se soumettre au prélèvement d'échantillon d'ADN et ne pourra pas posséder d'arme à feu durant 10 ans.
La peine d'emprisonnement associée à l'émeute est de sept mois. Milette écope aussi d'une peine d'un mois d'emprisonnement pour avoir menacé une agente des services correctionnelles.
Steve Milette a été identifié comme étant le leader d'une émeute qui a éclaté en septembre 2011 à la prison de Trois-Rivières. Quelques jours auparavant, il avait passé à tabac un codétenu.
La victime s'était retrouvée avec des fractures aux côtes et au nez et avec une cicatrice au cuir chevelu nécessitant une dizaine de points de suture.
Toutes ces peines de prison seront purgées de façon concurrente par Steve Milette.