La foudre a frappé cette maison située au 520, 201e avenue à Shawinigan.

La foudre s’abat sur une maison à Saint-Georges-de-Champlain

Trois-Rivières — Une dame du secteur Saint-Georges-de-Champlain a certainement vécu la peur de sa vie mercredi soir alors qu’en plein orage, la foudre s’est abattue sur sa maison située dans le secteur Saint-Georges-de-Champlain. Son bungalow de la 201e avenue a été lourdement endommagé par l’incendie qui s’en est suivi.

La dame en question a été en mesure d’évacuer rapidement et de contacter les pompiers à temps. Au dire des gens du voisinage, les pompiers sont intervenus extrêmement rapidement pour contrôler l’incendie avant qu’il n’endommage les maisons situées aux alentours. Au total, ce sont vingt-cinq sapeurs qui ont été appelés pour combattre le brasier qui a nécessité quatre alarmes.

Pour l’unique propriétaire de la maison, il s’agit d’une tragédie sans précédent. Elle s’est rendue sur les lieux plus tôt jeudi et a constaté les dégâts subis par sa propriété accompagnée de quelques membres de son entourage. La dame a d’ailleurs raconté aux spécialistes sur place que l’incendie s’est propagé très rapidement dans la maison et qu’elle a simplement eu le temps de contacter le service d’incendie avant que le feu ne la force à évacuer. 

Heureusement, elle a pu se rendre chez  sa sœur qui réside à quelques maisons de la sienne. 

Par ailleurs, l’impact de la foudre sur cette maison n’a laissé personne indifférent parmi le voisinage. 

«La pluie était très intense à l’extérieur et lorsque je me suis levé pour aller fermer la porte. J’ai entendu un énorme bruit qui m’a fait sursauter comme jamais auparavant. Nous avons ensuite remarqué que la maison d’en face était la proie des flammes. C’était assez spectaculaire», raconte un des voisins de la maison incendiée. Certains d’entre eux ressentent également un certain choc d’avoir vu un événement aussi tragique et spontané. «C’est frappant de voir un tel événement se passer à quelques mètres de chez soi. Je suis forcé de constater que la foudre aurait pu frapper n’importe quelle maison autour. C’est une malchance terrible que la dame a vécue», raconte un autre voisin qui s’est immédiatement précipité à la maison en face de chez lui pour contacter à son tour les pompiers quand il a pris conscience de l’ampleur de la situation. 

Selon le directeur adjoint du Service de sécurité incendie de Shawinigan, Carl Boulianne, il est très rare qu’un tel phénomène se produise. «C’est exceptionnel! C’est possible d’avoir des feux de forêt causés par la foudre, mais sur des maisons... Le dernier dont je me rappelle, c’était sur un clocher d’église il y a environ 17 ans.»