La croix en mémoire de Katherine Beaulieu a été vandalisée le long de l’autoroute 55. Des malfaiteurs ont effacé les écritures à l’aide d’une cannette de peinture blanche.

La croix de Katherine Beaulieu vandalisée

Trois-Rivières — La croix de chemin qui a été installée sur le bord de l’autoroute 55 en mémoire de Katherine Beaulieu a été vandalisée au cours des derniers jours.

Des malfaiteurs se sont rendus à cet endroit pour y effacer les écritures à l’aide d’une canette de peinture blanche, ce qui n’a pas été sans bouleverser la mère de la jeune femme, décédée en mai 2010.

«C’est incroyable de faire une chose pareille. C’est vraiment dommage et on peut se demander qu’est-ce que ça apporte aux gens qui le font. Je n’en reviens pas», évoque Lise Lebel, la maman de Katherine Beaulieu.

On se souviendra que Katherine Beaulieu avait perdu la vie le 3 mai 2010 sur cette portion de route entre Saint-Étienne-des-Grès et Trois-Rivières, au moment où une conductrice en état d’ébriété avait fait demi-tour sur l’autoroute et était allée frapper de plein fouet le véhicule à bord duquel prenait place la jeune femme de 21 ans. 

Depuis l’accident, sa mère et son entourage ont mis en place la Fondation Katherine-Beaulieu, qui a pour objectif de faire de la sensibilisation au sujet de la conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ou les stupéfiants. La mère de Katherine se rend d’ailleurs fréquemment dans les écoles afin de sensibiliser les adolescents à ce fléau.

La croix de chemin présente l’inscription «Souvenez-vous». «Nous avions justement fait exprès de ne pas mettre le nom de Katherine. Cette croix, nous voulions que les gens se souviennent de tout ce qui peut se produire sur les routes, de l’importance d’être prudent, d’avoir une conduite responsable. Mais aussi, chacun peut lui donner la signification qu’il veut, en autant que ça sensibilise les gens», constate Lise Lebel.

C’est pourquoi la mère de Katherine déplore qu’on s’en prenne à ce symbole, de façon tout à fait gratuite. «On ne fait rien de mal avec la fondation. On sensibilise les gens. Si les gens ont quelque chose contre nous, qu’ils nous parlent, mais pourquoi s’en prendre à la croix, qui ne sert finalement qu’à faire retenir le message aux gens», se questionne Lise Lebel.

Au cours des dernières heures, un membre de la famille de Katherine s’est rendu à la croix pour aller réparer le tout et effacer les traces de cet acte de vandalisme. La croix a ensuite été remise à sa place habituelle.