Le déversement a eu lieu aux abords de la route 155 à la hauteur du Dépanneur P Lepage dans le secteur Lac-à-Beauce.

La circulation longuement perturbée sur la 155

LA TUQUE — La Tuque a été coupée du reste de la Mauricie pendant de longues heures, lundi, alors que la route 155 a été complètement fermée entre les kilomètres 80, dans le secteur de Rivière-aux-Rats, et 107 en Haute-Mauricie. Un déversement d’acide chlorhydrique est survenu vers 7h30, la circulation a pu reprendre en milieu d’après-midi lundi.

C’est une légère fuite sous un camion-citerne stationné près d’un commerce du secteur Lac-à-Beauce qui a déclenché le branle-bas de combat.

«Le camion était stationné près du Dépanneur P. Lepage à 25 ou 30 pieds de la route. C’est ce qui fait que la route est fermée des deux côtés», a souligné le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.

Les services d’urgence ont érigé un périmètre de sécurité. Ils ont ensuite procédé à l’évacuation des résidences et des commerces situés dans un rayon de 500 mètres du site du déversement. Heureusement, personne n’a été blessé. Les résidents ont pu regagner leur résidence en fin d’après-midi.

Il faut dire qu’il s’agit d’une substance toxique utilisée pour de multiples usages industriels et domestiques.

«Ça (l’acide chlorhydrique) peut créer des émanations, mais ce qui nous aide c’est la température froide qui évite cette situation-là. Il fallait quand même faire un périmètre de sécurité», a indiqué le maire Tremblay.

Des agents de la Sûreté du Québec et des employés du ministère des Transports et d’Urgence Environnement étaient sur les lieux.

Une digue de sable a été érigée autour du camion pour contenir la fuite. Une entreprise spécialisée dans la récupération de cette matière a transféré le contenu restant dans une autre citerne, mais l’opération n’a pas été de tout repos.

«Le problème est au niveau du transvidage entre le camion problématique et l’autre», a fait savoir le maire.

Selon ce dernier, la pompe qui servait à l’opération a gelé, il a fallu trouver une solution afin de conclure avec succès l’opération vers 16h lundi après-midi.

Quant à l’environnement, on pense qu’il n’y aura pas de grands dommages pour le moment. Un porte-parole du ministère de l’Environnement, Daniel Messier, assure que «les dégâts pour l’environnement sont minimes», puisque la fuite «n’a atteint aucun égout pluvial», tout comme la rivière Saint-Maurice qui est située à proximité.

M. Messier explique qu’une digue de sable a été érigée autour du camion pour contenir la fuite.

La circulation a repris aux alentours de 14h en alternance avec une patrouille de retenue. Le bouchon de circulation s’étendait sur plusieurs kilomètres en direction nord.

«Je suis très fier des pompiers qui ont passé la journée là, ils ont été en contrôle toute la journée. Il n’y a eu aucun blessé», a indiqué le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay. 

La route 155 est le seul lien routier direct entre Trois-Rivières et le Lac-Saint-Jean.

Avec La presse canadienne