La cause de Mélissa Côté reportée au 20 novembre

TROIS-RIVIÈRES — La cause de Mélissa Côté, cette femme qui aurait voulu faire assassiner un ex-conjoint, a encore une fois été reportée.

Cette fois-ci, le dossier a été fixé au 20 novembre, toujours au stade de l’orientation. À cette, date, l’avocat de la défense, Me David Edmunds, s’est engagé à prendre une position finale sur la suite des procédures, à savoir s’il y aura une enquête préliminaire ou non avant un éventuel procès. Parmi les autres possibilités, un plaidoyer de culpabilité n’est pas totalement exclu puisque la procureure de la Couronne, Me Catherine Lemay, aurait fait une offre de règlement. Encore là, les discussions entre les parties vont se poursuivre.

Mélissa Côté est accusée de tentative de meurtre, d’avoir conseillé un individu à commettre un meurtre, d’avoir conseillé un agent d’infiltration de commettre le même crime et d’avoir comploté avec lui.

On reproche en effet à cette mère de famille d’avoir demandé à un homme qu’elle connaissait de tuer son ex-conjoint entre le 1er septembre et le 27 novembre 2017.

Or, les policiers de la Sûreté du Québec avaient reçu des informations confidentielles qui leur avaient permis de déclencher une enquête et de faire appel à un agent d’infiltration.

Le 27 novembre, la suspecte aurait donc proposé à celui-ci de faire tuer un ex-conjoint moyennant une rétribution.

C’est alors qu’elle avait été arrêtée.