Amosi Niyonkuru

La cause d’Amosi Niyonkuru reportée au 27 novembre

Trois-Rivières — La cause d’Amosi Niyonkuru, ce jeune homme qui a été de nouveau arrêté cette semaine à Drummondville pour avoir enfreint ses conditions de remise en liberté, a été reportée au 27 novembre.

Un mandat de renvoi a été prononcé de sorte qu’il reste détenu pour l’instant mais le dossier sera ramené au palais de justice de Trois-Rivières au stade de son enquête sur caution.

L’individu est soupçonné être l’auteur d’un délit de fuite mortel au pied de la côte Plouffe à Trois-Rivières en juillet 2018. Le 23 juillet 2018, il avait pu reprendre sa liberté mais avec certaines conditions dont un couvre-feu. Or, un mois plus tard, il avait été arrêté à Drummondville pour avoir enfreint ce couvre-feu. Il avait malgré tout été remis en liberté toujours avec une série de conditions.

Puis, dans la nuit du 19 au 20 novembre dernier, il a été intercepté sur la rue Lindsay à Drummondville par la Sûreté du Québec au volant d’un véhicule, alors qu’il n’avait pas le droit de conduire. On lui reproche également de ne pas respecté son couvre-feu et d’avoir refusé de fournir un échantillon d’haleine.