Amosi Niyonkuru aurait causé la mort de Jeannot Beaupré, 63 ans, le 19 juillet 2018, au bas de la côte Plouffe à Trois-Rivières alors qu’il fuyait les policiers pour une plaque d’immatriculation impayée.
Amosi Niyonkuru aurait causé la mort de Jeannot Beaupré, 63 ans, le 19 juillet 2018, au bas de la côte Plouffe à Trois-Rivières alors qu’il fuyait les policiers pour une plaque d’immatriculation impayée.

La cause d'Amosi Niyonkuru fera l’objet d’une conférence de facilitation

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — La cause d’Amosi Niyonkuru, ce Drummondvillois de 22 ans accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort de Jeannot Beaupré, en juillet 2018 à Trois-Rivières, fera l’objet d’une conférence de facilitation afin de favoriser la recherche d’une solution qui conviendrait le mieux aux parties impliquées.

Amosi Niyonkuru avait été cité à procès au terme d’une enquête préliminaire sur les chefs de conduite dangereuse causant la mort et de fuite d’un agent de la paix causant la mort. Depuis, le procureur de la Couronne, Me Éric Boudreau et l’avocat de la défense, Me Matthieu Poliquin, poursuivent leurs discussions en vue notamment d’éviter la tenue d’un procès. Ils n’ont toutefois pas réussi à s’entendre sur l’issue des procédures. Le jeune homme pourrait en effet plaider coupable, mais il reste entre autres à déterminer sur quels chefs et la durée de la sentence.

C’est pourquoi le dossier a été reporté au 7 février en vue de tenir une conférence de facilitation. Celle-ci pourrait mener à un règlement éventuel, mais dans le cas contraire, un procès aura lieu.