Kim Cardinal remise en liberté

LA TUQUE — Kim Cardinal a été libérée au palais de justice de La Tuque, lundi, pour la suite des procédures judiciaires. La femme de 33 ans, arrêtée récemment, est accusée de plusieurs chefs d’accusation en matière de drogues.

Le juge a conclu que sa détention n’était pas nécessaire et que sa libération en thérapie ne minerait la confiance du public envers l’administration de la justice. L’accusée devra toutefois se soumettre à de nombreuses conditions.

Kim Cardinal est accusée d’avoir fait le trafic de cocaïne, de méthamphétamines, de GHB et de cannabis. Elle est également accusée d’avoir eu des méthamphétamines en sa possession. L’accusée avait causé un méfait dans le corridor menant au palais de justice lors de sa comparution au début du mois. Kim Cardinal avait fait un trou dans un mur avec son pied.

Kim Cardinal

Rappelons que les policiers ont trouvé, lors d’une perquisition à son domicile, plusieurs items liés au trafic de stupéfiants, des sacs d’épicerie contenant du cannabis, des calepins de notes avec une liste de comptabilité, une balance, onze cellulaires, des substances ressemblantes à du GHB, de l’ecstasy…

Lors de son arrestation, l’accusée aurait fait une déclaration incriminante aux policiers. Elle aurait affirmé avoir recommencé le trafic peu de temps après sa sortie d’une maison de transition en février 2012.

Kim Cardinal avait été appréhendée en même temps qu’une quarantaine de personnes à La Tuque en 2011 dans le cadre de l’Opération Déluge dirigée par l’Escouade régionale mixte de lutte à la drogue. Elle avait alors écopé de plusieurs mois de prison.