Jean-Michel Corbeil déclaré non criminellement responsable

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Jean-Michel Corbeil, cet individu de 33 ans qui aurait menacé avec un couteau des membres du personnel de l’école primaire Saint-Dominique de Trois-Rivières le 8 octobre dernier, a finalement été déclaré non responsable criminellement de ses gestes pour cause de troubles mentaux.

Au terme d’une évaluation psychiatrique, il a été conclu que l’accusé, représenté devant le tribunal par Me Pierre Spain, était atteint, au moment où il a commis l’infraction reprochée, de troubles mentaux de nature à ne pas engager sa responsabilité criminelle. Corbeil relèvera désormais de la Commission d’examen des troubles mentaux (CETM).

Le 8 octobre, le suspect aurait d’abord apostrophé un employé en face de l’école dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, ce qui aurait donné lieu à une altercation verbale.

Selon la police de Trois-Rivières, l’employé serait alors entré dans l’établissement scolaire mais le suspect l’aurait suivi à l’intérieur pour finalement retourner à l’extérieur. C’est à ce moment qu’il aurait exhibé un couteau afin de menacer un enseignant. Il avait ensuite été arrêté.

Il présentait à ce moment des signes de perturbation mentale.

Bien connu des policiers, il avait été formellement accusé de possession d’une arme dans un dessein dangereux, voies de fait contre deux personnes alors qu’il menaçait d’utiliser un couteau, voies de fait contre un agent de la paix, possession de méthamphétamine et bris de conditions.

Rappelons que la personne non tenue criminellement responsable pour cause de troubles mentaux n’est ni acquittée ni déclarée coupable.

C’est la CETM qui déterminera les mesures à prendre pour assurer la protection de la société.